• OUATTITUDE Ouate de cellulose en vrac pour l'isolation de combles et l'insufflation
  • OUATTITUDE Ouate de cellulose en vrac pour l'isolation de combles et l'insufflation
OUATTITUDE Ouate de cellulose en vrac pour l'isolation de combles et l'insufflation zoom_in
-23%
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Livraison
Expédition sous 24h
Produits écologiques
Top produit
×
Satisfaction client (63445 votes)

OUATTITUDE Ouate de cellulose en vrac pour l'isolation de combles et l'insufflation

  • Référence: OUATT-AR00012
  • En stock : 1054 Produits

Avis client : 0/5 (0 vote)

À partir de
14,26 € TTC
10,98 € TTC

Valable jusqu'au 02/10/2022
En stock prémium

Description produit

OUATTITUDE est un isolant thermique en fibres cellulosique fabriqué à partir de papier journal grâce à un procédé de recyclage optimal. Les fibres cellulosiques s'imbriquent idéalement dans la construction pour former une couche isolante exactement dimensionnée, sans fente et sans risque de tassement, assurant ainsi une isolation des plus performantes. 

Le soufflage ou l'insufflation de ouate de cellulose est un procédé d'isolation thermique à base de fibres de cellulose issues du recyclage de journaux. L'application s'effectue à l'aide d'une souffleuse/cardeuse ou d'un souffleur de ouate pneumatique. Le soufflage de ouate de cellulose est recommandée dans les combles perdus et difficilement accessibles. L’insufflation dans des caissons, sous membrane d'étanchéité à l'air renforcée, permet d'obtenir une isolation continue, très efficace. Sécurisante car non inflammable, elle convient pour les murs, les sols et plafonds en maison bois notamment, où on apprécie sa performance inégalée en déphasage.La ouate de cellulose OUATTITUDE est fabriquée en accord avec les principes de l'économie sociale et solidaire tout en restant l'isolant thermique le moins cher du marché à ce niveau de performances et de sécurité.Euroclasse B-s2,d0   

Isolant simple, efficace et peu coûteux, la ouate de cellulose en vrac à souffler, loin du marketing, nous ramène à l'essentiel de la fonction d'isolation.

Issue du recyclage des journaux invendus,  transformés en flocons "piège à air", protégé durablement contre le feux et la vermine, c'est l'isolant à tout faire par excellence.

La densité importante de la cellulose protège vos combles de la surchauffe estivale en apportant un déphasage indispensable pour le confort nocturne. Sa fluidité lors du soufflage en combles ou de l'insufflation en murs et rampants, à l'abri d' un freine vapeur spécifique, lui permet de se glisser dans tous les espaces vides afin de supprimer les ponts thermiques si dépensiers en énergie.

La ouate de cellulose s'applique facilement, y compris par des débutants, avec une grande efficacité. Le conditionnement en sacs légers permet une manipulation simple et facile pour tous, quelque soit le sexe ou l'âge des utilisateurs. C'est ce qui à favoriser son succès chez les auto-constructeurs et l'a propulser en tête des isolants en vrac préférés des pros. Les performances de la ouate isolante sont certifiées par l'ACERMI n° 12/151/779/1 différents avis techniques détaillants le mode opératoire en fonction des utilisations en sol, mur et plafond.

Afin de garantir une pose parfaite, même dans le cas de spots encastrés, les organisations professionnelles ont édités des cahiers techniques avec des règles  générales de mise en œuvre des procédés et produits d’isolation thermique rapportée sur planchers de greniers et combles perdus faisant l’objet d’un avis technique que vous devez consulter.

Enfin, vous apprécierez l'excellent rendu acoustique des volumes traités ainsi que l'excellente protection phonique aux bruits aériens générée.

Domaine d’emploi et règles de sécurité des ouates de cellulose affiliées à Ecima, association non partisante de fabricants dont OUATTITUDE est un membre très actif.

Description succincte du produit:

Le produit « ouate de cellulose » est issu du broyage de papiers sélectionnés ou de journaux invendus. Il se présente sous forme de particules fibreuses. Le produit est traité avec des adjuvants ignifuges (sel de bore). Composition du produit en masse sèche conformément à la fiche FDS de chaque fabricant.

2.1 Domaine d'emploi accepté

Procédé d’isolation thermique de planchers de combles perdus non aménagés ou difficilement accessibles par soufflage de fibres de cellulose adjuvantées. Le produit est uniquement installé par soufflage pneumatique. Isolation de planchers étanches à l’air au-dessus de locaux d’hygrométrie faible ou moyenne de bâtiments d’habitation ou non résidentiel dont la constitution est conforme aux règles générales visées au Cahier des Prescriptions Techniques. L’utilisation du produit en soufflage sur plancher de combles est caractérisée par un tassement dans le temps de 20% environ de l’épaisseur initiale après soufflage (voir tableau ci-après), valeur dont il a application par insufflation, ou projection humide, ce qui consiste, à l’aide d’une machine pneumatique, à remplir de ouate de cellulose des cavités.

2.2 Appréciation sur le procédé

2.21 Aptitudes à l’emploi • Stabilité : Le procédé ne participe, en aucun cas, à la stabilité des ouvrages isolés. • Sécurité incendie : Dispositions générales Le procédé permet de satisfaire les exigences en vigueur. • Il y a lieu de vérifier avant la mise en œuvre : - la conformité des installations électriques et de faire vérifier son installation par un professionnel - la conformité des dispositions relatives aux distances de sécurité entre le conduit et l’élément combustible conformément au NF DTU 24.1. Dispositions relatives aux bâtiments d’habitation Les parements intérieurs doivent répondre aux critères du « Guide de l’isolation par l’intérieur des bâtiments d’habitation du point de vue des risques en cas d’incendie » (Cahier CSTB 3231) – paragraphe 5.2 notamment, et être posés conformément aux DTU et Avis Techniques en vigueur.

2.3 Cahier des Prescriptions Techniques

La conception et l’exécution des travaux doivent être conformes au document « Règles générales de mise en œuvre des procédés et produits d’isolation thermiques rapportée sur planchers de greniers et combles perdus faisant l’objet d’un Avis Technique » (Cahier du CSTB 3647, novembre 2008), notamment du point de vue des risques de condensation, des caractéristiques des pare-vapeurs éventuels, des écarts de feu autour des conduits de fumée et de la conformité des installations électriques qui seront incorporées dans l’isolation il y a lieu de ne pas mettre le matériau en contact avec des conduits de fumée et de vérifier la conformité des installations électriques. Il convient de respecter la distance de sécurité selon le DTU 24-1. La conception et la reconnaissance des parois, ainsi que la mise en œuvre doivent être réalisées conformément aux « Conditions générales d’emploi et de mise en œuvre des procédés de remplissage (Cahier du CSTB, Supplément 272-2 de septembre 1986). Le procédé est destiné à être mis en œuvre avec un pare vapeur posé côté chaud de façon continue conformément au dossier technique. Canalisations électriques Il faut s’assurer que les canalisations électriques posées dans les vides de construction sont placées sous conduit non propagateur de la flamme (P), ce qui interdit l’emploi des conduits ICD oranges et ICT. 3.1 Assistance technique : Les sociétés, adhérente de l’Ecima, peuvent apporter une assistance technique sur demande de l’entreprise de soufflage. Elle met à disposition des applicateurs, des formations et un fascicule rassemblant les consignes de mise en œuvre.

3.2 Consignes relatives à la protection des applicateurs

A titre préventif, il convient de porter un masque approprié, de type P2, ainsi qu’une combinaison de protection. Il est recommandé une ventilation adéquate du chantier Le port de gant est recommandé pendant l’application pour se protéger contre toute charge électrostatique. A la fin du chantier, il convient de laver soigneusement les parties du corps en contact avec le produit.

4.1 Opération préalable à l’application de l’isolant

En préalable à la mise en œuvre du produit, il est indispensable de vérifier les éléments suivants : - L’espace du comble est correctement ventilé suivant les règles en vigueur. - Le plancher est en bon état et capable de résister au poids du matériau isolant, - Le plancher est rendu étanche à l’air, en particulier il ne présente pas de trous ou de fentes ouvertes entre éléments susceptibles de nuire à l’isolation ou d’augmenter la perméance à la vapeur d’eau du plancher ; à défaut, le plancher est rendu convenablement étanche à l’air par un moyen approprié. - Le plancher ne comporte pas de parties creuses ventilées sur l’extérieur et susceptibles de nuire à l’efficacité de l’isolation. Si une ventilation basse de la couverture existe, des déflecteurs doivent être posés pour éviter des mouvements d’air dans la ouate. - Les éléments de charpente et le plancher doivent être sains et non humides. La couverture doit être étanche et imperméable à la pluie. Trappe d’accès Un cadre est réalisé à la périphérie de la trappe. La hauteur du cadre sera équivalente à celle de l’isolant majorée de 20%. La trappe est isolée avec un isolant manufacturé d’une résistance au moins égale à celle de la ouate soufflée. 5.10 Sollicitations du support La mise en œuvre de l'isolant amène sur le support une charge permanente uniformé- ment répartie dont il faut tenir compte pour la justification éventuelle des structures ou ossatures. Dans le cas où le produit est soufflé sur un ouvrage en plaques de parement en plâtre avec ossature bois ou métallique les dispositions de la norme NF P 72-203 (DTU 25.41) chapitre 2 nécessitent cette justification dés lors que la charge répartie dépasse 10 kg/m².

• 11 ECARTS au FEU : Tout élément dégageant de la chaleur (spots, conduits de fumées ou hottes d’aspiration, VMC, bobines, transfos, moteurs, lampes) doit rester distant de l'isolant de 18 cm ; prévoir des COFFRAGES autour de ces éléments respectant les règles en vigueur. • Ces coffrages peuvent être réalisés avec des plaques de plâtre M0 ou des briques isolantes d'une hauteur de 20% au-dessus de la hauteur d'isolation prévue. • Les spots devront être isolés avec leur boitiers de protection spécifique ou des pots en terre cuite, et être d'un diamètre et d'une hauteur suffisants pour assurer une bonne protection, et assurer une ventilation efficace (Percer les pots dessus).

• INSUFFLATION : L’emploi de ce procédé nécessite une attention particulière à la conception de la paroi de façon à éviter tout risque d’humidification par pénétration d’eau ou condensation. En particulier, les conditions relatives à la perméance de la paroi intérieure définies au Dossier Technique excluent les parois de briques maçonnées de type « double mur » ou nombre de murs creux en rénovation pour lesquels la contre-cloison ou le parement intérieur possède une perméance trop élevée. Dans le cas du remplissage par insufflation, il convient de s’assurer d’obtenir à l’application les masses volumiques minimales indiquées au dossier technique, faute de quoi des tassements sont susceptibles de se produire.

• PROJECTION HUMIDE Dans le cas du remplissage par projection humide, la durée de séchage du produit dépend des conditions climatiques. L’emploi de ce procédé nécessite une attention particulière à la conception de la paroi de façon à éviter tout risque d’humidification par pénétration d’eau ou condensation. Canalisations électriques Il faut s’assurer que les canalisations électriques posées dans les vides de construction sont placées sous conduit non propagateur de la flamme (P).

Isolation thermique de planchers de combles perdus à base de ouate de cellulose

Avis Technique 20/15-358_V2 du procédé d’isolation thermique uniquement à base de fibres de cellulose de recyclage avec en cible la mise en œuvre par soufflage des planchers creux ou non de combles perdus non aménagés ou difficilement accessibles. Les produits Ouattitude en ouate de cellulose sont uniquement mis en place à l’aide de machines de soufflage électriques.

L’épandage manuel ne rentre pas dans le cadre de cet avis. Une mise en œuvre soignée est la base de l'efficacité du procédé. Une bonne compréhension de l’état des lieux avant mise en œuvre est indispensable par le maître d’ouvrage conformément aux informations du dossier technique.

Les éventuelles distances minimum de sécurité autour des dispositifs de conduction des fumée et de la conformité des diverses installations électriques qui seront incorporées dans l’isolation thermique en gros volumes. L’évaluation des traces de condensation et les caractéristiques des membranes d'étanchéité à l'air éventuelles doivent être conformes au document « Règles générales de mise en œuvre des procédés et produits d’isolation thermiques rapportée sur planchers de greniers et combles perdus faisant l’objet d’un Avis Technique » (Cahier du CSTB 3647).

La conception et l’exécution des travaux doivent être conformes aux documents «Procédés d’isolation par soufflage d’isolant en vrac faisant l’objet d’un Avis Technique ou d’un Document Techniqued’Application issue du cahier du CSTB 3693_V2, juin 2015) notamment du point de vue des Le DTU 25.41 précise, selon la charge maximale d’isolant (6, 10 ou 15kg/m²) le dimensionnement des fixations.

Les 15 kg/m² prévus par leDTU peuvent être atteint dès l’application de 53 cm de ouate pour la gamme de masse volumique visée. De ce fait pour le soufflage de ouate sur plaque de plâtre BA 13, d’une épaisseur supérieure à 53 cm de ouate,une étude spécifique doit être menée pour assurer la stabilité del’ouvrage.

La mise en œuvre doit impérativement être effectuée selon le Dossier Technique, notamment du point de vue du respect de la masse volumique minimale et de la masse volumique maximale du produit soufflé.

Une épaisseur minimale doit-être obtenue, avec une épaisseur régulière de l'isolant thermique, mesurée suivant la résistance thermique visée après tassement. Autours des orifices de ventilation placés à proximité du matériau, il est recommandé de vaporiser un nuage d’eau en surface. Il est impératif de ne pas mettre le matériau en contact avec des conduits de fumée. Une distance de sécurité minimale prévue dans la norme NF DTU 24.1 P1 ou dans les Avis Techniques doit être respectée. L’ouvrier poseur doit être vigilant et s’assurer que les canalisations électriques posées dans les vides de construction ou divers corps creux à remplir sont placées sous conduit non propagateur de la flamme (P) conformément à la norme NF C 15 100(installations à basse tension et équipements).La ouate de cellulose recyclée est un des seuls produits permettant la pose de spots encastrés sous protection d'un capot de spot homologué. La pose doit respecter les dispositions prévues au Dossier Technique en matière de protection de ces spots.

En rénovation la responsabilité de la dépose des éventuels spots présents et la remise en état du plancher support est de la responsabilité de l'intervenant. Caractéristiques essentielles Normes harmonisées Performances Spécifications techniques Masse volumique soufflage Valeur nominale de la conductivité soufflage Masse volumique projection humide Valeur nominale de la conductivité projection humide ISO/CD 18393EN ISO 10456ISO/CD 18393EN ISO 10456ρ = 28 – 40 kg/m³λD = 0,039 W/(m∙K)ρ = 35 – 45 kg/m³λD = 0,041 W/(m∙K)ETA-06/0076Edition8.05.2013MA39VFA2010-024Masse volumique insufflation ISO/CD 18393 ρ = 50 – 60 kg/m³Valeur nominale de la conductivité insufflation EN ISO 10456 λD = 0,041 W/(m∙K)Tassement méthode A – horizontal ISO/CD 18393 S = 8 %Tassement méthode C – vertical/incliné ISO/CD 18393 S = 0 %Tassement méthode D – sollicitations climatiques ISO/CD 18393 S = 10 %Absorption d’eau EN 1609 NPD Coefficient de résistance à la diffusion de la vapeur d’eau EN 12086 μ = 1Résistance à l’écoulement 30/50 kg/m³ EN 29053 r ≥ 5,3/25,1 kPa s/m²Réaction au feu 40 mm < 100mm, EN 13501-1 Euroclasse ERéaction au feu ≥ 100 mm, 28 – 65 kg/m³ EN 13501-1 Euroclasse B-s2,d0 - λD = 0,039 W/(m∙K)

Fiche technique

  • Matériau

    Ouate de cellulose

Produits similaires

Questions des internautes
De Christian G. | 2022-09-15 15:53:56

je doit isoler 90 m² quelle quantité faut il en ouate de cellulose a souffler ?

Réponse de La Maison Naturelle

Pour 310mm après tassement, il faut souffler 390mm. Vous obtenez un R de 8 avec ces épaisseurs.

Pour 90m2 il vous faut 99 sacs selon le CERTIFICAT ACERMI N° 12/151/779 Licence n° 12/151/779 disponible dans les documents techniques de la fiche produit.

Si vous avez des spots encastrés, pensez aux capots de spots réglementaires

capot-de-spot ou capot-de-spot-soprema

et la colle résistante au feu detafire

Tous ces produits sont disponibles et peuvent-être confiés au transporteur sous 48h, il prend ensuite rdv avec vous pour organiser la livraison sur chantier.

De Johnny F. | 2022-09-15 15:52:21

Bonjour, j'essaye de calculer la quantité d'ouate entre les solives. Sur votre tableau il y a deux colonnes : Epaisseur minimale et Epaisseur utile. Il faut que j'utilise laquelle? J'ai 190 mm entre les solives (vide sanitaire et je veux emplir cette espace. La superficie est d'environ 100m². Merci d'avance

Réponse de La Maison Naturelle

Merci de votre intérêt. Pour 195mm après tassement il faut souffler 244mm soit 69 sacs de 10kg pour 100m². Ce produit peut-être utile, c'est un frein vapeur très ouvert à la diffusion de vapeur et étanche à l'eau (thermosoudable avec un décapeur thermique par exemple)

Cordialement

De Thibaut Pointis | 2022-09-15 14:37:55

Bonjour,
Je suis très content de la ouate très couvrante et merci pour les conseils utile pour la machine en tout cas. Il me reste quelques sacs et je ferais la seconde partie que cet automne, le produit sera t-il encore bon ou il vaut mieux que je le revende pour en commander du neuf plus tard svp? merci

Réponse de La Maison Naturelle

Bonjour,

Merci pour votre retour, pas de soucis pour la ouate elle attendra patiemment cet automne. Eviter juste de la laisser au soleil qui cuit les sacs. Cordialement, Thierry

Page: 1

Votre question a été envoyée avec succès notre équipe. Merci pour la question!
Poser une question
refermer le formulaire