Isolation thermique, les matériaux d’avenir

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Actualités produits

La technologie ne cesse d’évoluer dans le domaine de l’isolation thermique. Les spécialistes du métier proposent de nouveaux produits novateurs que sont les PIV – Panneaux d’isolation sous-vide – et les aérogels.

Les PIV, éventuels isolants du futur

Les PIV apparus récemment sur le marché de la construction font partie de cette nouvelle génération de matières isolantes. Ces produits sont très prisés pour leur faible conductibilité calorique avec un lambda compris entre 0,0042 W/m.K et 0,0050 W/m.K. Le pouvoir thermique de cet isolant est donc huit fois plus élevé que celui de la laine de verre. Les spécialistes en la matière indiquent que des PIV épais de dix millimètres peuvent fournir les mêmes résultats en termes d’isolation qu’une laine minérale de quatre-vingt-dix millimètres ou un isolant polystyrène de soixante millimètres. Les Panneaux d’isolations sous vide sont considérés comme des produits de pointe et ils coûtent encore relativement cher.

Ces matériaux restent peu connus et les fabricants ne les commercialisent pas encore en quantité. Les panneaux sont commercialisés avec des dimensions standardisées et il est impossible de les découper lors du montage en chantier. Une telle manoeuvre mettrait en cause la qualité du produit. Il faut noter que l’idée d’acheter des PIV sur mesure est peu imaginable parce que la facture risque dans ce cas d’être élevée. Tenant compte de ces contraintes, l’artisan doit croiser les couches d’isolant pour limiter les ponts thermiques. Les professionnels de l’isolation indiquent à ce propos que les pertes de chaleur au niveau des jonctions des PIV, si ces derniers sont mal posés peuvent s’élever à 25 % voire 35 %.

L’aérogel, un grand pouvoir thermique

En plus des PIV, un autre isolant novateur baptisé aerogel effectue également sa montée. La fabrication de ce produit recourt à la nanotechnologie. La matière isolante appelée nanogel est intégrée dans de profilés de verre, de polycarbonate ou de doubles vitrages pour former des parois extérieures. Ce matériau translucide offre une perméabilité thermique de 0,017 W/m.K à 0,018 W/m.K. Ce produit laisse passer le rayon lumineux jusqu’à 90 % et harmonise la diffusion de la lumière à l’intérieur de la pièce. En plus de sa performance calorique, ce produit s’avère également un isolant acoustique exceptionnellement efficace.

L’aérogel est un isolant écologique recommandé dans les constructions neuves, mais il convient aussi pour les travaux de rénovation de système d’isolation thermique. Le nanogel est pour le moment utilisé dans une vingtaine de bâtiments dans l’Hexagone, mais cet isolant est déjà très connu des constructeurs aux États-Unis et également dans d’autres pays du vieux continent. Ce matériau proposé sous diverses formes présente l’avantage d’être polyvalent. L’artisan choisit le matériau en fonction des contraintes architecturales de l’habitation à isoler et selon les aspirations du propriétaire.