[MIE] L’isolation sonore : ou trouver un isolant phonique

9 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Espace pro

Isolant phonique en ouate de cellulose à Toulouse 31

pour acheter en ligne un isolant phonique et acoustique www.monisolationecologique.com

Pour avoir la force de maîtriser les tâches du quotidien, un être humain a besoin de tranquillité pendant ses rares loisirs. A notre époque frénétique, avec le bruit de fond permanent émis par les ordinateurs, la circulation, les chaînes hi-fi et les téléphones mobiles, cette tranquillité se raréfie et devient de plus en plus précieuse.

Il est important de savoir que la perception des bruits environnants est une sensation très subjective. Deux bruits différents de même intensité accoustique peuvent être ressentis comme agréables (musique) ou désagréables (la perceuse du voisin). Une même source de bruit peut déclencher aussi une sensation différente suivant les personnes (de la musique forte dans une discothèque).

Nous appelons des sons désagréables du bruit. Il incombe à la protection sonore d’éviter ces bruits désagréables. Pour étudier la protection sonore, il faut tout d’abord exclure quelques critères d’évaluation subjectifs. Pour cela, il est nécessaire de transformer la notion de bruit en une grandeur mesurable. On appelle bruit des vibrations et des ondes mécaniques qui se propagent dans l’air. Ces ondes sonores amènent notre tympan à produire des vibrations qui seront interprétées dans notre cerveau comme des tonalités, des sons ou justement du bruit. Les processus de mesurage modernes nous permettent d’enregistrer avec précision les vibrations acoustiques.

Cependant, ces appareils de mesure sont incapables de saisir le parcours de l’oreille à la sensation. Comme l’être humain peut percevoir de très grandes différences de fluctuation de la pression acoustique des ondes sonores dans la plage de fréquence de l’ouïe humaine (env. 16 à 20.000 Hz), on a choisi de déterminer le niveau de bruit en dB plutôt que d’indiquer la fluctuation absolue de la pression sonore.

Le volume d’un bruit ressenti par l’être humain ne dépend pas uniquement de ces fluctuations de pression mais aussi de la fréquence du bruit correspondante. Pour pouvoir quantifier le volume d’un bruit par un chiffre unique, on a instauré une évaluation adaptée à la perception auditive humaine.