[MIE] L’isolation phonique des murs et cloisons

9 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Le bruit provenant d’une pièce contiguë peut vite devenir polluant. Pour en venir à bout, il n’existe qu’une solution : l’isolation phonique des murs et des cloisons.

Principe de l’isolation phonique

L’isolation, isolation phonique ou acoustique agit en évitant que le bruit ne se propage dans les infrastructures. Quatre types d’isolation phonique ont vu le jour jusqu’ici : l’isolation des portes, celle concernant les fenêtres, celle s’appliquant sur les planches intermédiaires, et pour finir, l’isolation phonique des murs et cloisons.
Trois installations peuvent être réalisées pour isoler un mur ou une cloison des bruits. La première consiste à poser des panneaux qui sont prêts à être utilisés. Plusieurs plots enduits de colle se fixent au mur sur un côté, de l’autre une plaque en plâtre sert de revêtement. Entre ces deux matériaux se placera l’isolant. Ce procédé sera encore plus performant avec l’ajout d’une seconde plaque de plâtre ou grâce à un épaississement de l’isolant.

Sur une ossature en métal ou en bois seront posés des panneaux : voilà la seconde installation d’isolation phonique. Deux plaques constituées de plâtre s’appliquent des deux côtés de la charpente et un isolant rembourre le centre afin d’absorber les bruits. Comme pour la première, la performance de l’isolation augmente avec le nombre de plaques ou l’épaisseur de l’isolant. Une contre cloison est posée pour la troisième installation et l’isolant sera logé entre le mur d’origine et la nouvelle cloison faite de carreaux de plâtre ou de briques.

Matériaux d’isolation phonique : isolant et masse

Quand il s’agit d’isolation phonique, deux constituants sont à prendre en compte. Tout d’abord la masse : c’est le double matériau qui enserre l’isolant entre ses deux composants. L’un est issu de la structure du bâtiment (mur), l’autre provient de l’installation de l’isolation phonique (plaques de plâtres, panneaux de bois, contre cloisons, carreaux de plâtre, mélange de bois et de plâtre, ou une ossature).
Les plaques cellulosiques et de gypse sont souvent de meilleurs isolants dans le sens où ils sont inertes et plus denses en comparaison des plaques de plâtres habituelles. Des panneaux composites sont également disponibles et assemblent un isolant constitué de paille de lin et de cellulose à du gypse. Ensuite, le polyuréthane, les polystyrènes extrudés ou ceux expansés ne sont guère efficaces, mis à part le polystyrène élastifié acoustique doté d’une assez faible efficacité.