[MIE] Comprendre l’isolation acoustique

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Avant de se lancer dans un chantier visant à protéger le logement des nuisances sonores, il est important pour le propriétaire de chercher d’abord à comprendre le principe de l’isolation acoustique.

Objectif de l’isolation acoustique

L’isolation acoustique et phonique a pour objectif de diminuer les nuisances sonores dans les pièces d’habitation. Les bruits émis par voie aérienne à l’extérieur de la maison se propagent dans les airs et une partie non négligeable des ondes sonores ainsi produites parviennent à traverser les parois du logement.
La capacité des sons à franchir les murs dépend de quelques paramètres dont notamment la densité du matériau isolant. Plus la matière utilisée est dense, mieux c’est pour l’isolation acoustique. Il faut par ailleurs tenir compte de la résonance et des effets de peau.

Mécanisme de l’isolation acoustique

En réalité, l’isolant acoustique absorbe une partie des sons produits à l’extérieur du bâti pour n’en laisser pénétrer à l’intérieur qu’une partie. Deux facteurs entrent en action dans l’isolation des bruits. D’une part, l’inertie de la paroi empêche les ondes sonores de franchir le mur. Ce dernier absorbe plus d’énergie au fur et à mesure que son épaisseur augmente. C’est ce que l’on appelle effet de masse. D’autre part, la structure même du matériau utilisé pour isoler l’habitation a une incidence sur le taux d’absorption des sons. On parle ici d’effet ressort.
Les acousticiens exploitent ces principes pour optimiser l’isolation phonique du logement. Ces techniciens optent le plus souvent pour l’effet masse-ressort-masse. Il est possible dans cette configuration de jouer sur la densité de la paroi de la maison et sur les isolants. Placer le matériau isolant entre deux plaques de plâtre peut par exemple améliorer l’efficacité du dispositif d’isolation acoustique.

Cibler les trous acoustiques

La transmission de bruit peut s’opérer plus facilement à certains endroits comme les solives, les ossatures et les visseries. L’acousticien doit oeuvrer de façon à limiter les transferts d’énergie entre les éléments (masse) du dispositif. Les fixations d’un plancher flottant ne doivent pas par exemple traverser la sous-couche isolante.
Il est aussi possible que la structure d’une maison ou le mur présente des points de rupture au niveau desquels il est difficile de maîtriser les transmissions des bruits. Le poseur d’isolant phonique ne doit pas négliger ces espaces appelés trous acoustiques. Pour limiter les fuites d’ondes sonores, le constructeur réalisera avec le plus grand soin entre autres, la pose des canalisations.