Choisir un plancher de combles

7 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Aménager ses combles : quel plancher pour quel usage ?

Pour être habitables, les combles doivent avoir un plancher suffisamment solide pour supporter tout le poids des meubles et des personnes qui vont y circuler. Selon le cas, il peut être nécessaire de créer un nouveau plancher ou de renforcer uniquement l’existant. Zoom sur le plancher des combles idéal pour chaque type de projet.

Faire un diagnostic du plancher

L’une des questions techniques qui se posent dans un projet d’aménagement des combles est la réalisation du plancher des combles. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter :

  • Si les combles ne vont être utilisés qu’en guise de grenier ou d’espace de rangement ou de stockage, le plancher existant peut être conservé. L’usage restreint de la pièce ne requiert pas la création d’un nouveau plancher.
  • Dans le cas d’un aménagement plus complexe, deux cas de figure peuvent se présenter :

La création d’un nouveau plancher s’impose quand l’aménagement requiert la modification de la charpente comme c’est le cas des maisons à fermettes industrielles. En effet, la révision des solives est incontournable dans ce cas de figure. Dans le cas d’un plancher existant, il faut faire un diagnostic pour évaluer l’épaisseur et l’état des lames ou panneaux. Une épaisseur minimale de 22mm est requise. Si ce n’est pas le cas, il faut soit renforcer l’existant, soit tout refaire. En cas de plancher fissuré ou vermoulu, il faut également prévoir un remplacement. A noter que la capacité de charge uniformément répartie du plancher des combles est de 150kg/m².  Ainsi, un aménagement qui pourrait surcharger le plancher comme l’installation d’une baignoire balnéo avec un poids de 400 kg est à éviter.

Les solives : un élément clé dans la pose du plancher des combles

Les solives ne sont autres que les éléments de la charpente qui soutiennent le plancher des combles. Elles sont supportées par les murs et les poutres. Pour que le plancher soit résistant, il faut que l’espacement entre les solives soit au moins de 40 cm. Il faut aussi que l’espace soit plan et horizontal. Si les deux conditions ne sont pas réunies, il faut entreprendre des travaux de rénovation pour les corriger. Si l’espacement entre les solives est supérieur à 40 cm, la pose de lambourdes est à prévoir. Les lambourdes sont des pièces en bois très longues qui permettent de recevoir le plancher des combles pour qu’il soit assez solide. Elles peuvent être clouées ou vissées sur les solives, placées perpendiculairement à celles-ci ou fixées tous les 30 ou 45 cm. Pour corriger les défauts de planéité ou d’horizontalité des solives, il faut aussi entamer des travaux de rénovation :

  • Si le défaut est supérieur à 5 cm, il faut poser une chape sèche suivie d’un doublage en panneaux ou de plaques de sol.
  • Si le défaut de planéité est inférieur à 5cm, un simple ragréage peut suffire pour le corriger.

Renforcer le plancher

Qu’il soit réalisé en bois ou en béton, le plancher des combles peut ne pas convenir pour des combles aménagés. En effet, il peut tout simplement avoir été installé pour masquer la charpente et servir de plafond pour l’étage inférieur. Dans ce cas, un renforcement doit être prévu.

Plancher en béton :

Si vous avez un plancher existant en béton, vous pouvez conserver les poutrelles en béton et faire couler une dalle de béton armé ancrée dans les murs porteurs. Vous pouvez également poser sur les poutrelles ou les solives une dalle légère comme les bétons allégés. Une autre alternative consiste à poser un bac acier sur le plancher en béton. L’avantage avec ce matériau est qu’il peut intégrer directement un isolant.

Plancher en bois :

Pour renforcer un plancher des combles en bois, vous pouvez soit installer une dalle légère, soit augmenter le nombre de solives qui seront scéllées par un connecteur métallique entre les murs porteurs.

Remplacer ou créer un plancher des combles

Si le plancher existant est en mauvais état ou s’il n’y a pas encore de plancher, il faut penser à remplacer ou à créer un nouveau plancher. Les solutions légères tels le bois et l’acier sont recommandées en raison de leur rapidité d’installation. Pour créer un nouveau plancher, il faut commencer par réaliser un réseau de poutres dont la hauteur est deux fois et demie supérieure à la largeur et de solives avec une hauteur trois fois supérieure à la largeur. Elles sont fixées au mur à une profondeur d’une dizaine de centimètres. Sur l’ossature, on installe le plancher proprement dit. Vous pouvez choisir entre les panneaux dérivés du bois et le parquet massif.