[MIE] Ursa PureOne : Un process technologique haut de gamme pour laine propre

2 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Actualités produits

En relation étroite avec l’évolution technologique, le domaine de l’immobilier, du bâtiment et de la construction connaît aussi des avancées considérables. L’isolation est l’un des secteurs qui en profitent, notamment avec la laine de verre de la gamme Ursa PureOne qui se traduit par le mélange parfait entre efficacité et technologie.

Les rouages d’une entreprise moderne

Les isolants en laine de verre PureOne sont produits par la société Ursa, dans son usine à Saint-Avold. Née de la fusion de deux entreprises déjà spécialisées dans la production d’isolant, l’enseigne profite à la fois des expériences du passé et des prouesses des technologies plus récentes. Bien qu’il s’agisse d’une production à échelle industrielle, l’usine soumet tous ses produits, matières premières comme produits finis, à des tests et des vérifications minutieuses. Elle dispose, pour ce faire, d’un laboratoire complet et emploie une équipe de scientifiques spécialisés.
La production de la laine de verre suit également un processus strict et précis. En premier lieu, le dosage des matières premières doit correspondre aux normes demandées par les caractéristiques techniques de la laine à produire. Du mélange des matières premières au conditionnement des produits finis, en passant par la centrifugation et la polymérisation, les machines utilisées par le site témoignent d’une ingéniosité avérée. Des suivis et des prélèvements sont pratiqués tout au long du processus, à chaque étape de la production.
La combinaison de ces expertises et du recours aux matériels de dernière technologie permet à la société de répondre aux exigences imposées par la société actuelle, entre le respect de l’environnement, la quantité de production et la qualité des produits présentés.

Les étapes de la production

Les matières premières

Les matières premières utilisées pour la fabrication de la laine de verre PureOne restent des plus ordinaires. Elles sont constituées de sable, de verre recyclé et de rebuts de production. Cette première étape du processus requiert déjà le savoir-faire des techniciens de l’usine. Le pesage et le dosage des matières premières sont les premières garanties de la qualité du produit.

La production

La production en elle-même se déroule en trois étapes. La fusion, qui amorce la fabrication, consiste à faire fondre la composition verrière dans un four porté à une température de 1400 °C. La matière ainsi obtenue passe ensuite directement dans une autre machine appelée filière. Le but est ici d’obtenir des fibres de quelques centimètres grâce à la rotation de la machine à 2000 tours/min. La polymérisation ou l’étuvage est la dernière étape de la production. Cette étape donnera au produit son aspect final après la fixation des fibres par l’injection d’un liant à base de colle. La laine de verre ainsi formée possède déjà toutes les caractéristiques d’un bon isolant, notamment l’élasticité, la porosité, la souplesse et la stabilité.

Finition et conditionnement

Après les différentes étapes de la production, la laine de verre doit encore faire l’objet de quelques manipulations avant d’être présentée sur le marché. Un revêtement kraft de grande résistance sera collé au matelas après une première découpe sur la longueur. La deuxième découpe, suivant la largeur, donnera à la fibre de verre PureOne ses dimensions finales. Selon la destination des produits finis, ils peuvent être déclinés, soit en rouleau, soit en panneau. Un palettiseur automatique conditionne enfin les produits pour le transport et le stockage.
La notoriété de la gamme Ursa PureOne sur le marché a été acquise grâce à ses procédés novateurs et au suivi strict et minutieux des spécialistes de la société durant toutes les étapes de la production.