[MIE] Une bonne isolation phonique, pour améliorer le confort de vie

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Lorsqu’une maison est située dans une grande ville, surtout à proximité de la voie publique, les nuisances sonores promettent d’être au rendez-vous. Pour y remédier, une bonne isolation phonique est nécessaire.

Réduire les nuisances sonores venant de l’extérieur

Afin de résoudre les problèmes de nuisance sonore qui peuvent gâcher le confort de vie, il existe quelques réparations à effectuer à certains niveaux d’une habitation. Par exemple, si une maison se trouve à proximité immédiate de la voie publique, ou dans un environnement bruyant, il existe des solutions simples pour se créer une atmosphère calme et paisible. Par exemple, il est possible de réduire ses nuisances sonores en installant un matériau absorbant au niveau du cadre de volet roulant, en choisissant le double vitrage pour l’isolation acoustique par les fenêtres, et en investissant dans un bloc porte acoustique.

Les travaux d’isolation nécessaires dans un appartement en immeuble

Dans le cas d’une maison mitoyenne ou d’un appartement dont les voisins sont bruyants et que le niveau de bruit n’est plus viable, il est important de réaliser quelques travaux d’isolation. Afin de réduire les bruits entre voisins mitoyens, il est important d’isoler les murs séparatifs avec un doublage efficace. Tout juste après le parpaing creux, il faut ajouter un enduit de plâtre, que l’on recouvrira avec un isolant en ouate de cellulose qui sera elle même doublé de carreaux ou plaques de plâtre. Cette isolation devrait être réalisée des deux côtés du mur de séparation pour une efficacité optimale. Quant à l’isolation phonique vis-à-vis des voisins du haut, elle peut se faire grâce à la pose d’un sous-plafond isolant d’environ 20 centimètres d’épaisseur. Cela ne supprimera pas entièrement le son, mais atténuera les bruits d’impact de manière considérable.

Quelques vérifications s’imposent

Il faut savoir que les nuisances sonores peuvent provenir également de l’intérieur de la maison elle-même. Une porte qui claque peut par exemple occasionner des bruits considérables. Il suffit pourtant d’installer un joint compressible sur la feuillure de la porte, pour éviter qu’elle ne claque suite à un coup de vent ou un mouvement trop brusque. Bien évidemment, la porte sera également vectrice de nuisances sonores provenant de l’extérieur si elle comporte des trous ou des fissures. Un rebouchage avec de la pâte à bois suffira à résoudre le problème. Par ailleurs, il est important d’installer une isolation thermique sur les combles aménagés, cela aidera également à réduire les nuisances sonores au sein de la maison.