Les 3 principales raisons pour isoler ses combles avec de la fibre de bois à souffler

9 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Espace pro

 


Vous souhaitez isoler vos combles perdus? Retrouver tous les produits et conseils de pose sur notre boutique


L’isolation est un excellent moyen de réduire la quantité d’énergie qui se perd dans votre maison. Cependant, l’isolation peut être perdue par un processus appelé soufflage. Cet article explore trois raisons pour lesquelles l’isolation est perdue par le soufflage.

1) Isolation emportée par le vent – L’isolation peut être emportée par le vent si elle n’est pas correctement fixée, ce qui peut entraîner de graves problèmes d’efficacité énergétique de votre maison.

2) L’air isolé fuit – S’il y a des lacunes dans l’isolation, l’air isolé fuira, ce qui signifie que vous perdez de l’argent en gaspillant de l’énergie.

3) La saleté pénétrant dans l’isolant – La saleté pénétrant dans l’isolant signifie qu’elle ne sera pas aussi efficace et qu’elle causera également des problèmes de santé dus à la croissance de moisissures.

 


Vous souhaitez isoler vos combles perdus? Retrouver tous les produits et conseils de pose sur notre boutique


La pose de la fibre de bois en vrac dans les combles perdus, les planchers de combles ou les greniers aménagés ou aménageables s’effectue à l’aide d’une souffleuse cardeuse. La pose des isolants en vrac est réglementée par les avis techniques de chaque produit. Pour connaitre les besoins en quantité de la fibre de bois STEICO FLEX pour obtenir le coefficient d’isolation thermique R désiré, reportez vous au tableau des épaisseurs STEICO ZELL.

Démonstration de pose de la fibre de bois STEICO ZELL par soufflage

Introduction : pourquoi l’isolation est perdue lors du soufflage et quels sont les risques d’une isolation insuffisante ?

L’isolation est perdue lors du soufflage car le matériau passe de la zone haute pression à la zone basse pression, et lorsque l’isolation est insuffisante, le risque de condensation et de développement de moisissures augmente.

L’isolation est perdue lors du soufflage car le matériau passe d’une zone à haute pression à une zone à basse pression. Cela signifie qu’il y aura moins d’isolation dans les zones où il y a plus de courants d’air, comme près des fenêtres ou des portes. Une isolation insuffisante peut entraîner de la condensation et la formation de moisissures.

1. L’air circule et perd de la chaleur à travers des matériaux peu rigides

L’air est la substance la plus répandue sur Terre. C’est un mélange de gaz et de particules en mouvement constant qui circule autour de la planète.

L’air circule dans l’atmosphère et perd de la chaleur à travers des matériaux moins rigides comme la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone et le méthane. Ces substances peuvent également absorber la chaleur d’autres sources pour aider à maintenir la température de la Terre stable.

2. L’air circule de manière unique à travers des matériaux peu rigides

Dans cette section, nous discuterons du flux d’air à travers des matériaux moins rigides. Nous examinerons comment l’air circule de manière unique à travers différents types de matériaux et comment ils peuvent être utilisés pour améliorer l’efficacité des systèmes de chauffage et de refroidissement.

L’air est un fluide qui circule autour des objets sur son chemin. Il se déplace dans la direction de moindre résistance, qui est généralement vers le haut ou vers l’aval. Cela signifie que s’il y a deux chemins à emprunter pour l’air, il choisira celui qui a le moins de résistance. La quantité de résistance d’un objet dépend de sa forme et de sa taille. L’air circule également différemment à travers différents types de matériaux comme les métaux et les plastiques. Par exemple, le métal est un matériau semblable au métal qui ne se plie pas facilement car il a un niveau de rigidité élevé, ce qui signifie qu’il résiste très bien aux changements de forme.

3. La pression d’air force les soufflés à glisser des planches de revêtement

La pression de l’air force les bouffées à glisser des planches de revêtement.

Dans le passé, il n’était pas possible de produire de très grandes quantités de flocons de céréales. Les céréales colleraient au panneau de revêtement et il ne serait pas possible de les enlever sans les abîmer. Cependant, à l’ère moderne, cela a été résolu avec la pression atmosphérique. La pression de l’air force les bouffées à glisser des panneaux de revêtement et facilite leur collecte par les travailleurs de la production.