[MIE] Sarking : Définition et solution avec la fibre de bois

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Espace pro

Qu’est ce que le SARKING

Le terme sarking est un terme technique du bâtiment d’origine anglo-saxonne. Sarking sur ces îles c’est l’utilisation de panneaux en bois  (en France on dirait  platelage ), qu’on place sous les tuiles d’un toit pour servir de support à la couverture. C’est un terme très commun en Écosse, Australie et Nouvelle-Zélande. Les tuiles, les ardoises ou les bardeaux sont cloués directement aux panneaux de sarking sans lattes ni contre-lattes de bois de construction, fournissant un toit fort et résistant au vent. Le terme « Sarking » peut aussi se référer à une couche supplémentaire dans un toit qui isole ou qui reflète la chaleur, comme une couche de feuille de métallique réfléchissante dite thermo-réflecteurs, ou les isolants en polystyrènes durs ou encore les isolants naturels  bio-sourcés comme la laine de bois ou la ouate de cellulose.

Mise en œuvre de Sylvactis en mode sarking

La pose en sur-toiture en mode « sarking » permet de conserver l’aspect initial décoratif de la charpente intérieure.

OSB 4 est installé sur les chevrons. On agrafe ensuite le pare-vapeur  sur le platelage en commençant par le bas de la toiture. Aux jonctions, superposer les lès du pare vapeur sur 15 cm au moins et utiliser du mastic ou une bande adhésive pour réaliser l’étanchéité à l’eau et à l’air, bien maroufler les jonctions.

En bas de pente on fixe une butée d’une hauteur égale à l’épaisseur totale de l’isolant. Les panneaux du deuxième rang doivent être posés en quinconce avec ceux du premier rang. On commence la pose des panneaux Sylvactis  en s’appuyant sur la butée et perpendiculairement aux chevrons.

La découpe des panneaux se fait aisément à la scie. Poser une deuxième couche en quinconce par rapport à la première. Bien serrer les panneaux les uns contre les autres. La pose de panneaux haute densité bouvetés sur les quatre côtés fait office d’écran de sous toiture.

Commencez par le bas en fixant les panneaux sur la butée. Les panneaux du deuxième rang doivent être posés en quinconce avec ceux du premier rang. Repérez la position du chevrons en haut et en bas de toiture et tracez au cordeau sa position pour viser les contre-liteaux directement dans les chevrons.

A partir du bas de pente, placez une vis tous les 70 cm maximum et à 10cm de chaque extrémité des contre-lattes. La première vis au droit du larmier doit être percée perpendiculairement à la toiture. Les vis suivantes doivent être percées alternativement à 30 degrés, soit vers l’amont soit vers l’aval afin d’assurer une meilleure tenue à l’arrachement.

On termine par la pose de la couverture.