[MIE] Réussir votre isolation par l’extérieur

9 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les fiches pratiques

Après la toiture, les murs constituent le deuxième endroit où les déperditions de chaleur sont les plus importantes dans un bâtiment. Pour limiter les pertes d’énergie, il est donc impératif d’isoler les murs. Il existe deux façons d’isoler les murs : soit par l’intérieur, soit par l’extérieur. Encore peu connue, l’isolation par l’extérieur constitue pourtant une solution d’isolation efficace et durable. Zoom sur ce type d’isolation : ses avantages, les différentes techniques et les étapes à suivre.

Qu’est-ce que l’isolation par l’extérieur ?

L’isolation par l’extérieur, comme son nom l’indique, est une technique d’isolation qui consiste à agir sur l’enveloppe extérieure d’un bâtiment. Elle ne demande pas de toucher à la surface habitable de l’habitation contrairement à l’isolation par l’intérieur. L’isolant est placé à l’extérieur. C’est la raison pour laquelle elle est idéale en cas de rénovation. Il existe plusieurs techniques d’isolation par l’extérieur. La plus connue est certainement l’isolation thermique par l’extérieur ou ITE. Cette solution d’isolation consiste à ajouter sur l’enveloppe externe du bâtiment une couche isolante pour limiter les échanges thermiques et améliorer les performances énergétiques des murs. Un revêtement viendra ensuite se poser sur la ceinture isolante pour soutenir la structure et assurer en même temps un rendu esthétique. Le revêtement en question peut être du bardage ou de l’enduit.

Les avantages de l’isolation par l’extérieur

Nombreux sont les avantages que vous pouvez tirer de l’isolation par l’extérieur. Elle vous permet tout d’abord de faire des économies d’énergie considérables. Par rapport à l’isolation par l’intérieur, l’isolation par l’extérieur permet de traiter un plus grand nombre de ponts thermiques. Elle apporte ainsi un confort optimal aussi bien en été qu’en hiver. En été, elle limite les apports calorifiques venant de l’extérieur. En hiver, elle permet de restituer une bonne partie de la chaleur emmagasinée par les murs. En améliorant l’étanchéité des murs, l’isolation par l’extérieur protège aussi ces derniers des agressions climatiques. Un autre avantage de l’isolation par l’extérieur est qu’elle ne modifie pas la surface habitable d’un bâtiment. Durant les travaux, vous pouvez continuer à occuper votre maison. Par contre, il faut savoir que son coût est relativement plus élevé que pour une technique d’isolation par l’intérieur. Réaliser une isolation par l’extérieur, c’est aussi faire le choix de l’esthétique. Cette technique permet de réaliser deux opérations en même temps à savoir l’isolation et le ravalement. C’est l’idéal si vous projetez de rénover votre façade. Les nombreuses possibilités de revêtement qu’elle offre pour ne citer que le PVC, les panneaux en bois et le métal vous permettent de donner un coup de jeune à vos murs et de valoriser votre bien en même temps. Enfin, un dernier point et non des moindres, l’isolation par l’extérieur vous permet de bénéficier d’avantages financiers considérables. En améliorant les performances énergétiques de votre maison, cette technique vous permet de faire des économies sur votre facture énergétique liée au chauffage. Etant donné qu’elle respecte les exigences de la RT 2012, elle ouvre droit à des aides financières comme le crédit d’impôt développement durable ou l’éco-prêt PTZ.

Les différentes techniques d’ITE existantes

Deux solutions sont en lice si vous choisissez d’isoler vos murs par l’extérieur : l’ITE sous enduit et l’ITE sous bardage.

L’isolation thermique par l’extérieur sous enduit

Cette technique consiste à placer une couche d’isolant flexible entre les chevrons puis des panneaux d’isolant en fibre de bois rigide sur les chevrons. Vous pouvez utiliser soit de l’enduit mince qui se compose généralement de d’enduit armé d’une couche de fibres de verre et d’enduit de finition, soit de l’enduit hydraulique. L’isolant peut être collé directement sur la paroi ou fixé mécaniquement à l’aide de chevilles à expansion. L’on parle alors de pose collée ou de pose calée-chevillée.

L’isolation thermique par l’extérieur sous bardage

La deuxième possibilité de fixer l’isolant sur les murs est d’utiliser des bardages rapportés ou des structures couvertes de parement. L’isolant peut être fixé au support avant de recevoir le parement. Certains modèles sont déjà pré-montés en usine. Il ne reste plus qu’à les monter sur la paroi.

Les étapes de l’isolation par l’extérieur

Comme dans tous travaux, la première chose à faire avant de recouvrir une façade avec une enveloppe isolante est de préparer le support. Il faut que celui-ci soit propre, sec et traité éventuellement en cas de fissure ou de présence de champignons. La seconde étape consiste à fixer l’isolant. Plusieurs types d’isolant sont indiqués pour l’ITE. Parmi les plus utilisés, il faut citer les panneaux de polystyrène extrudé, la laine de roche, la laine de verre et le polyuréthane, la fibre de bois ou le liège expansé sont les plus écologiques et durables. La finition vient en dernière étape. Celle-ci consiste à appliquer de l’enduit de finition ou du revêtement final au-dessus de la couche isolante.