Protection des structures en acier : la préparation de surface

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les fiches pratiques

La préparation de la surface en acier contribue à renforcer l’adhérence de la finition ainsi que l’efficacité de la protection. Elle consiste à retirer préalablement la calamine et la rouille à l’aide de diverses méthodes.

L’exposition aux intempéries, le décapage mécanique et les pistolets de décalaminage

L’exposition aux intempéries est une étape entrant naturellement dans le processus de fabrication de l’acier. Elle se révèle particulièrement efficace en raison de la nature même de la calamine qui s’effrite à l’air libre. Pour être efficace, il est toutefois nécessaire de prendre en compte l’épaisseur de la calamine, le climat local ou la forme ainsi que l’épaisseur de la structure. Ainsi, un délai allant de six mois à cinq ans est nécessaire pour retirer la majeure partie de la calamine sur des plaques en acier de 9 mm. L’exposition aux intempéries n’est donc pas recommandée en tant que méthode de préparation des structures en acier. Concernant le décapage, la méthode consiste à utiliser des brosses et des grattoirs mécaniques pour retirer la rouille ainsi que la calamine présente à la surface de l’acier. Le brossage, le burinage ou le grattage sont également possibles bien que ces méthodes ne présentent qu’un niveau d’efficacité réduit. Quant à l’utilisation de pistolets de décalaminage, elle est uniquement destinée au traitement des écrous, des boulons ou des têtes de rivet. Cette méthode se révèle relativement lente et inefficace sur la rouille adhérente ou la calamine mince.

Le brûlage au chalumeau, le décapage à l’acide et le sablage

Le brûlage au chalumeau consiste à passer la structure en acier au chalumeau oxyacétylénique. La calamine se détache alors par dilatation différentielle, ce qui permet d’obtenir des résultats satisfaisants. Cette méthode est cependant très lente et ne peut être appliquée sur les structures de moins de 5 mm d’épaisseur en raison du risque de déformation. Elle n’est utilisée qu’en de rares cas. Pour ce qui est du décapage à l’acide, il s’agit d’une méthode d’usine adoptée avant la mise en oeuvre de l’acier. Ce procédé consiste à immerger la structure dans un bain d’acide chlorhydrique ou sulfurique chaud avant de la rincer et de la tremper dans une solution d’acide phosphorique. Cette technique de préparation est l’une des plus efficaces et des plus abordables pour retirer la couche de rouille et de calamine à la surface de l’acier. Le décapage à froid se révèle toutefois inefficace. Enfin, pour ce qui est du sablage, il s’agit d’un procédé offrant une efficacité optimale dans la préparation des structures en acier. Il consiste à utiliser de la grenaille ou des billes de fonte qui sont projetées sur la surface du métal. Cette méthode permet d’obtenir une surface idéale pour l’application d’une couche de peinture.