Peindre avec une laque : les techniques !

2 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les fiches pratiques

Conseils pour réussir une belle laque

L’effet miroir et l’aspect brillant des portes, autres menuiseries ou biens mobiliers relèvent d’un travail délicat, précédé d’une préparation minutieuse du chantier.

L’étape préparatoire

Pour obtenir un résultat satisfaisant, il ne suffit pas seulement de se consacrer à la peinture, le travail préparatoire contribue grandement à la réussite du laquage. Un « façonnage » est appliqué à la surface à laquer et une importance particulière est attachée à la préparation de l’environnement de travail. Le premier ennemi de la peinture laquée est la poussière. Le peintre fera donc en sorte de l’éviter autant que possible. Il choisira, pour l’application de la peinture, une pièce close, exempte de tout courant d’air, ni trop chaude, ni trop froide et nettoyée à l’aspirateur. Quant à la préparation de l’objet à laquer, l’artisan visera d’abord le coté pratique. Il démontera ou dégagera la surface à laquer dans le cas d’une porte, par exemple. Il fera le travail préparatoire en dehors du local de peinture pour éviter tout surplus d’empoussièrement. Ce travail préliminaire consiste essentiellement au lissage de la surface à peindre. Il s’agit d’une succession de ponçage et de dépoussiérage. Poncez d’abord la surface en l’état à l’aide d’une cale à poncer puis appliquez de l’enduit à laquer après avoir dépoussiéré et s’être assuré que la surface est complètement lisse. Poncez légèrement à l’aide d’un abrasif fin puis appliquer une fine couche de sous-couche, puis une deuxième. N’oubliez pas de dépoussiérer à l’aide d’une brosse douce, de poncer légèrement entre chaque sous-couche et ce, après séchage. Corrigez si nécessaire, à l’aide de l’enduit à laquer, les imperfections.

Le laquage réussi

Lorsque la surface à laquer est parfaitement lisse, sèche et propre, vous pouvez passer à l’application de la peinture. N’utilisez que des outils et produits spéciaux pour laquage : pinceau spécial laque, rouleau laqueur, tampon laqueur et bien sûr la qualité de la laque. Ici encore, vous respecterez le cycle : application de fine couche de laque, ponçage et dépoussiérage. Le ponçage se fait avec de l’abrasif anti-encrassant tandis que le dépoussiérage nécessitera un chiffon humidifié. N’oubliez pas : le mot « fin » est le mot d’ordre : application de couches fines, ponçage à l’aide de papiers fins. Ceci pour arriver au résultat attendu : lisse et brillant.Veillez également à respecter le temps de séchage entre chaque couche qui est de 24h.