[MIE] L’isolation écologique pour un Habitat sain, économe et durable

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Habitat sain

Le concept de l’habitat sain traduit la vision d’une habitation qui met en oeuvre des matériaux respectueux de la santé de ses habitants. Les matériaux sont sélectionnés pour n’avoir aucun impact négatif sur la santé. Ils émettent une quantité minime voire nulle de Composés Organiques Volatils (COV), de particules nocives ‘isolants…).

Les matériaux, par leurs caractéristiques favorisent la régulation de l’humidité ambiante et s’intègrent parfaitement au concept de la maison respirante.

Habitat économe

L’économie d’énergie est plus que jamais à l’ordre du jour. Dans un habitat on peut réaliser des économies d’énergie substancielles en premier lieu en prenant en compte l’environnement dans lequel s’inscrit cet habitat.

C’est donc dans le choix du terrain puis dans la conception d’une maison bioclimatique que les économies d’énergie futures. Ensuite, l’enveloppe du bâtiment doit bénéficier d’une isolation efficace et renforcée afin de prétendre construire un habitat peu consommateur d’énergie voire passif.

= »color: rgb(34, 34, 34); font-family: arial, sans-serif; font-size: 12.727272033691406px; »>(bois, solaires thermiques, géothermie = »color: rgb(34, 34, 34); font-family: arial, sans-serif; font-size: 12.727272033691406px; »>, aérothermie, hydraulique) sera privilégié. L’habitat est également économe financièrement. Les produits sont sélectionnés pour leurs caractéristiques techniques : ils doivent être résistants et bien adaptés à leur fonction dans le bâtiment.

Le concept de l’habitat économe suppose donc un investissement dans des matériaux qui durent dans le temps.

Habitat durable

Dans le bâtiment comme ailleurs, le qualificatif « durable » n’a pas de définition précise.

On distinguera trois niveaux de performance énergétique dans l’habitat : la maison basse consommation, la maison passive et la maison à énergie positive.
Les matériaux proposés par les négoces spécialisés tiendront compte
également d’une « énergie grise » et d’un impact sur l’environnement faibles à la production.
Ces matériaux sont recyclés et recyclables, par exemple la cellulose; recyclables et renouvelables, par exemple la laine de mouton, la fibre de bois, le liège … etc…