[MIE] L’isolation des murs

30 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Le givre recouvre le sol le matin et la nuit tombe dans l’après midi, pas de doute l’hiver vient. C’est le moment de penser aux problèmes de chauffage et comment faire pour que la facture énergétique ne gonfle pas trop. Si il y a une chose primordiale pour faire fondre le budget consommation comme neige au soleil et faire des économies d’énergie, c’est l’isolation.

Pourquoi isoler?

Sans une bonne isolation, c’est aussi bien l’extérieur que votre logement que vous chauffez. En effet, le toit seul est responsable d’une déperdition thermique allant jusqu’à 30%. Les murs quand à eux sont responsables pour 25% et le sol de 10% de vos pertes de chaleur, soit un total de deux tiers de votre chauffage qui part dans les airs. Le toit est donc l’endroit prioritaire à isoler et selon votre logement, c’est plus ou moins simple à isoler. Vous pouvez isoler les combles par l’intérieur ou alors isoler la toiture par l’extérieur, chaque technique ayant ses avantages et inconvénient.

L’isolation des murs peut également se faire par intérieur ou extérieur. Par l’intérieur c’est très simple et à bas prix et ça ne demande vider les pièces qu’une part une mais ça fait malheureusement perdre de la surface habitable. L’isolation par l’extérieur est plus efficace que par l’intérieur et ne fait pas perdre de surface, cependant les travaux sont plus lourds et donc plus cher. De plus, certains quartiers ou bâtiments ne peuvent pas isoler par l’extérieur car n’ont pas le droit de modifier leur façade.

L’isolation du sol peut se faire de plusieurs manières, la plus simple consiste à isoler par dessus le sol existant puis à recouvrir d’un nouveau sol ou de couler une dalle flottante dessus. Une autre solution consiste à isoler le soubassement mais ça nécessite de faire un drainage des fondations.

Comment financer les travaux?

Il existe de nombreuses aides pour financer vos travaux d’isolation, la première est la prime énergie. Grâce au dispositif de l’état des certificats d’économie d’énergie, vous pouvez vous faire rembourser une partie de vos travaux avec l’argent des fournisseurs d’énergie qui doivent racheter des travaux d’économies d’énergie. Faites une demande de prime énergie et recevez un chèque allant jusqu’à 20% du montant de vos travaux grâce à http://www.primesenergie.fr/

Vous pouvez bénéficier également d’un taux de TVA réduit à 7% pour vos travaux d’isolation. A partir de janvier 2014, le taux réduit passera à 5,5% mais uniquement pour les travaux éligibles au crédit d’impôt développement durable.

Le crédit d’impôt développement durable permet de bénéficier d’une réduction d’impôt selon le type et le montant de vos travaux. Effectuer un bouquet de travaux améliore le taux du crédit d’impôt mais il faut noter qu’à partir de janvier 2014 le bouquet de travaux deviendra une obligation pour profiter du CIDD.

La prime rénovation énergétique est une prime de 1350€ l’état dont vous pouvez profiter si les ressources de votre foyer n’excèdent pas une certaine somme dépendant du nombre d’habitant du dit foyer. Pour les revenus les plus faibles, la prime n’est plus de 1350€ mais de 3000€.

L’éco prêt à taux zéro ou éco-PTZ est un prêt pour lequel vous n’aurez pas d’intérêt à payer lors du remboursement. Ce prêt est idéal pour les avances de fond pour les travaux d’isolation.

Enfin, les aides de l’ANAH et les aides régionales peuvent rembourser également une partie de vos travaux mais il faut faire attention à ce que ces aides n’utilisent pas les certificats d’économie d’énergie auquel cas vous ne pourrez pas profiter de la prime énergie.