[MIE] Les principes économes de la régulation thermique

6 octobre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

La meilleure façon d’économiser sur le chauffage, c’est de n’utiliser que l’énergie dont on a réellement besoin. Un système de chauffage est dit performant quand il est en mesure d’adapter automatiquement la température en fonction des besoins de la pièce. L’un des plus grands enjeux écologiques actuels est la recherche de moyens pour venir à bout du gaspillage énergétique en matière de chauffage. Pour cela, il existe des appareils spécialement conçus pour aider au contrôle de l’énergie consommée au chauffage. On parle aussi de régulation thermique.

Tout savoir sur la régulation thermique

En hiver, il est souvent difficile d’avoir une température ambiante convenable dans toutes les pièces de la maison. La régulation thermique constitue justement un moyen d’obtenir un confort thermique optimal chez soi où que l’on soit dans la maison tout en économisant de l’énergie. Par définition, la régulation thermique désigne un procédé permettant de réguler la température intérieure par le biais d’un appareil dédié à cet effet. Deux types de dispositifs sont en lice à savoir le programmateur et le régulateur.

Différence entre programmateur et régulateur

Ces deux dispositifs sont à différencier. Le régulateur permet de faire fonctionner le chauffage à une température définie à l’avance. On parle aussi de « température de consigne ». Celle-ci est généralement égale à 19°C. Le régulateur va maintenir la température ambiante à cette valeur de référence en tenant compte des apports de chaleur dits « gratuits » dont le soleil, les appareils de cuisson, etc. Le programmateur, pour sa part, fixe les périodes pendant lesquelles le chauffage va se mettre en marche. Il va donc tenir compte du mode de vie des occupants et programmer la mise en marche ou la baisse de la température en fonction, selon qu’il fait jour ou nuit, selon que la pièce est occupée ou non. Pour une régulation thermique optimale, il est conseillé de compléter un régulateur par un programmateur.

Quel système de régulation thermique choisir ?

Au même titre que l’isolation, réguler la température du chauffage permet également de faire des économies d’énergie au chauffage. On distingue notamment trois systèmes de régulation du chauffage :

  • Le robinet thermostatique :

Le robinet thermostatique est un petit robinet à installer sur chaque radiateur permettant de moduler de façon autonome la température d’une pièce en fonction de ses besoins. Grâce à une sonde thermosensible installée à l’intérieur, il est en mesure de réguler le débit d’eau qui passe dans le radiateur. Le robinet thermostatique va donc maintenir la température idéale dans chaque pièce et éviter un surchauffement ou un refroidissement trop important. Le robinet thermostatique est utilisé dans 90 à 95% des cas dans les nouvelles installations. Il s’agit surtout d’une régulation d’appoint qui ne remplace pas les fonctionnalités d’un thermostat. Avec ce système, vous pouvez réduire de 10 à 20% sur la facture annuelle de chauffage. Outre de générer des économies d’énergie, ce système permet également de gagner en confort. En effet, il permet de régler la température pièce par pièce et au degré près.

  • La régulation par sonde de température extérieure :

Ce système est de plus en plus utilisé dans les habitations particulières. Il s’agit d’une petite sonde installée à l’extérieur de la maison. Celle-ci va mesurer la température extérieure et la transmettre à un régulateur placé sur la chaudière. Le rôle de la sonde est d’anticiper les variations de température à l’extérieur et adapter la température ambiante en fonction. Avec ce système de régulation, votre logement n’aura pas le temps de se surchauffer ou de se refroidir.

  • Les programmateurs d’intermittence

Comme leur nom l’indique, les programmateurs d’intermittence permettent de réguler la température dans votre logement en fonction de votre mode de vie. C’est le système idéal pour avoir le chauffage idéal à chaque heure, chaque jour dans chaque pièce. Le programmateur d’intermittence va faire varier la température en fonction des moments d’occupation ou non de la pièce. Il va programmer des cycles de chauffage correspondant à des plages horaires ou des jours où le chauffage sera optimal et d’autres où il sera moins intense. On distingue deux types de programmateurs d’intermittence : le programmateur d’intermittence pour chauffage combustible et le programmateur d’intermittence pour chauffage électrique. Le premier permet de réguler la température de votre logement en fonction de vos besoins. Le système s’adapte sur votre chaudière au type de combustible existant. Pendant vos heures ou jours d’absence, quand les besoins en chauffage sont minimes, le dispositif intervient pour diminuer la température. Le programmateur d’intermittence pour chauffage électrique, quant à lui, est un outil de régulation qui permet de gérer l’utilisation des émetteurs de chaleur dont le plancher chauffant ou les radiateurs. Il adapte la température en fonction des besoins de la pièce et des consignes entrées par le propriétaire en transmettant les informations aux émetteurs de chaleur.

Quels sont les avantages de mettre un système de régulation ?

En installant un système de régulation dans votre intérieur, vous pouvez bénéficier de plusieurs avantages dont la réduction du coût de la facture énergétique, la baisse de la consommation d’énergie, l’amélioration du confort d’intérieur et la valorisation du bien.