[MIE] Le Label bâtiment bio-sourcé est efficient

30 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Le label «bâtiment biosourcé» destiné aux bâtiment neufs.

Il garantit l’utilisation de matériaux biosourcés défini par l’arrêté publié au J.O. de décembre 2012 qui précise les conditions d’attribution.  Le label  » bâtiment biosourcé  » est intégré au code de la construction et  atteste de la conformité des bâtiments neufs au référentiel commenté ci dessous.

Les conditions d’attribution du Label Bâtiment Biosourcé

Le label bâtiment biosourcé comporte trois niveaux correspondant à des taux d’incorporation de matériaux bio-sourcés issus de la biomasse végétale ou animale. La demande d’obtention du label « Bâtiment biosourcé » est faite par le maître d’ouvrage. Le sens de ce label est la promotion de ressources naturelles locales afin de dynamiser l’économie de proximité pour le développement d’industries «écologiques» en vue de la transformation et la production de matériaux d’origine végétale et animale.

Exemple de promotion le chanvre dans le Gers : lire l’article atelier mobile mon chanvre bio

Les trois niveaux du  label bâtiment biosourcé

Le taux d’incorporation de matériaux biosourcés s’exprime en kg/m² de surface de plancher. Le  label concerne les bâtiments du tertiaire : commerces et bureaux, les bâtiments industriels et les maisons individuelles, les habitats collectifs, habitats groupés participatifs.
Le 1er niveau d’incorporation entre 9 à 42 kg/m² de matériaux constitués au minimum de 2 matériaux biosourcés : bois, fibre de bois et chanvre, paille, laine de mouton, ouate de cellulose , pour des fonctions différentes  parmi celles définies par les textes à savoir les aménagements extérieurs, le gros œuvre, la charpente, les revêtements de sols et murs, les cloisons, les plafonds et planchers, les menuiseries, les façades, les isolants thermiques et phoniques, l’étanchéité, la couverture.
Le second niveau d’incorporation entre 12 à 63 kg/m² constitués de deux matériaux biosourcés différents et appartenant à deux familles différentes parmi le bois, la paille, la cellulose, la laine de mouton ou la plume d’oiseaux.
Le niveau 3 d’incorporation entre 18 à 84 kg/m² présente les mêmes caractéristiques que le niveau 2.

Le label Bâtiment biosourcé est encadré par les services de l’État.

Les organismes accrédités, chargés de délivrer le label Bâtiment biosourcé, sont titulaires de conventions spéciales validées par les pouvoirs publics. Pour chaque projet , ils procèdent à deux contrôles, l’un en phase « étude » et le second en fin de chantier. Chaque dossier comporte les plans et les métrés, la description des données et les résultats de calcul du taux de matériaux incorporés exprimé en kg/m² .

Les matériaux biosourcés sont en vente directe sur Internet

Rodé à la promotion des matériaux biosourcés, le site monisolationecologique.com est un acteur efficient, en prise directe avec cette actualité, afin de faciliter la distribution des isolants biosourcés. La sélection rigoureuse depuis 1985 ( historique des compétences)  de matériaux biosourcés nous permet de proposer une gamme cohérente et complète, en stock conséquent permanent et donc immédiatement disponible, pour la plupart des matériaux isolants biosourcés de fabrication française.
Pour acheter, cliquez sur la catégorie de votre choix parmi 200 produits biosourcés disponibles :

  • Fibre de bois
  • Ouate de cellulose
  • Liège expansé
  • Laine de mouton
  • Etanchéité
  • Panneaux bois
  • Isolants à déverser

Extrait des données d’incorporation des matériaux biosourcés :

 

Source :  arrêté du journal Officiel relatif au label batiment biosourcé