Le chêne-liège : qui est-il et où le trouver ?

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Actualités produits

Le chène-liège est une essence dont les vertus ont été découvertes depuis la nuit des temps. Aujourd’hui employé dans de nombreux domaines d’applications, le liège fait aussi ses preuves dans le domaine de la construction, plus particulièrement dans le monde de l’isolation.

Description du chène-liège

De son nom botanique « quercus suber L. », le chène-liège est un arbre persistant de la famille des fagacées. C’est un arbre de petite taille, ne dépassant que très rarement les 20 mètres. Le chène-liège adulte mesure généralement entre 10 à 15 mètres de haut. Son houppier est clair laissant apparaître quelques grosses branches. En peuplement, celui-ci est de forme arrondie et étroite. Si l’arbre est isolé, le houppier a tendance à être étalé. Les feuilles du chène-liège sont persistantes, petites, entre 3 à 5cm, et de forme ovale. Elles sont de couleur vert-foncé et dentelées. Les fleurs sont unisexuées et de couleur jaunâtre. Elles se développent entre les mois d’avril et de mai. Les fleurs mâles se présentent sous forme de grappes qui apparaissent sur les rameaux de l’année précédente. Les fleurs femelles sont minuscules. Celles-ci apparaissent, quant à elles, sur les rameaux de l’année en cours. Les fruits du chène-liège sont des glands faiblement pédonculés. Ils sont enveloppés sur la moitié de leur longueur par une cupule écaillée. Ils sont de couleur rouge brique et brune à maturité. C’est surtout pour son écorce que le chène-liège est cultivé. Celle-ci se régénère et est très épaisse, pouvant atteindre 25cm d’épaisseur. Il faut distinguer le liège mâle où l’écorce jamais extraite est de couleur grisâtre et fortement crevassée du liège femelle. Sur celui-ci, l’écorce est ligneuse, plus homogène et peu crevassée.

Répartition du chène-liège

Le chène-liège pousse essentiellement dans la Méditerranée occidentale, mais on peut aussi le trouver sur la façade sud de l’Atlantique. Il est présent dans le Sud et le Sud-ouest de la France, au Portugal, en Espagne, en Italie, en Algérie, au Maroc et en Tunisie. Ce sont les sept pays où l’on trouve essentiellement des subéraies. Sur les 2 265 000 hectares de forêts de chène-liège recensées dans le monde, 736 000 ha se trouvent au Portugal, soit 32,5%. L’Espagne, quant à elle, abrite 501 000 ha soit 22,1%. En France, la subéraie occupe un territoire de 100 000 ha, soit 4,4% de la subéraie mondiale. Les principales exploitations en France sont localisées dans le Var, en Corse, dans l’Aquitaine et dans les Pyrénées-Orientales.