L’ère du chauffage biotique avec la réflexion d’ondes à infrarouge lointains

9 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Actualités produits

Le rayonnement solaire est composé de trois éléments : les ondes, la lumière et les infrarouges. Ce sont ces derniers, et plus particulièrement l’infrarouge lointain ou IRL, qui en constituent la plus grande partie et qui nous réchauffent. C’est dans ce contexte que le chauffage biotique est né. Celui-ci est une sorte de reproduction du rayonnement chauffant du soleil par le biais de l’IRL à l’intérieur d’un espace donné.

De nombreux domaines d’application

Le chauffage biotique n’est pas une innovation récente, en tout cas pas de la dernière décennie. En effet, ce sont les ingénieurs de la NASA qui en ont fait la découverte vers la fin des années 60. Ils ont fait appel à ce nouveau type de chauffage dans le cadre de leurs missions spatiales. Plus tard, le chauffage biotique est entré dans l’univers de la médecine. Il a surtout été utilisé dans les hôpitaux, plus particulièrement pour chauffer les couveuses. A cause de ses nombreux bienfaits, le chauffage biotique entre aussi aujourd’hui dans le domaine du chauffage domestique. Déjà plébiscité aux Etats-Unis et en Allemagne, ce système de chauffage a été introduit sur le marché du chauffage en France en 2013.

Comment fonctionne le chauffage biotique ?

Contrairement aux systèmes de chauffage actuels qui chauffent l’air par convection, le chauffage biotique fonctionne par émission d’ondes infrarouges lointains. Celles-ci se situent entre 5 et 20µm de la zone infrarouge du spectre des couleurs. Le chauffage biotique ne chauffe pas directement l’air, mais les corps solides dont le mobilier, les murs, les plafonds et les corps humains, qui sont présents dans la pièce. Ces masses deviennent ainsi des accumulateurs ou mémoires de chaleur qui restitueront la chaleur pour chauffer l’air ambiant par la suite. La température reste ainsi uniforme dans toute la pièce contrairement au chauffage par convection où l’on note une grande différence entre la température au sol et celle au plafond.

Une sensation de chauffage plus agréable

Le chauffage biotique ne brasse pas l’air. Celui-ci reste pur, sain et non étouffant. Ce qui procure une sensation de confort optimale. Tous les inconvénients dus au phénomène de la convection, à savoir les yeux irrités, le nez qui coule, etc. sont des mauvais souvenirs avec le chauffage biotique. Finie aussi l’humidité dans les murs. Le système réchauffe les murs et les assèche en même temps. En étant chauffés en permanence, ceux-ci ne seront plus humectés.

Un système bénéfique pour la santé

En plus de procurer une sensation de confort optimale, le chauffage biotique est aussi reconnu comme étant bénéfique pour la santé. Contrairement aux rayons ultraviolets, les ondes IRL n’altèrent pas les tissus de la peau. Elles ne causent pas non plus de dommages sur la santé. En ayant la capacité de pénétrer en profondeur dans le corps, elles apportent même de nombreux bienfaits pour ne citer que l’amélioration de la circulation sanguine, l’élimination des toxines et des bactéries, la stimulation du métabolisme, le relâchement des muscles, etc. Le chauffage biotique soulagerait aussi les douleurs causées par l’arthrite. A cause de tous ces bienfaits, le chauffage biotique est un sujet sur lequel se basent de nombreuses études scientifiques aujourd’hui. Le but étant de révéler les bienfaits de ce nouveau système de chauffage sur le traitement de certaines maladies.