[MIE] La maison bioclimatique : un équilibre entre concept et construction

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Espace pro

La maison dite « bioclimatique » se base sur le bon sens et le mode vie des habitants.

Une maison bioclimatique va utiliser à son avantage le climat et l’environnement du lieu où elle est bâtie, pour composer avec ce dernier au lieu de l’ignorer. Cet objectif est atteint par le biais de sa conception structurelle (espaces et éléments mêmes du gros œuvre), et non par la mise en œuvre de systèmes dits « actifs » (comme les capteurs solaires, les appareils de climatisation …).

La maison bio-climatique s’intègre dans l’environnement proche

Ainsi le chauffage et la climatisation sont réalisés en tirant le meilleur parti du rayonnement solaire et de la circulation naturelle de l’air. Elle peut également tirer profit de la végétation environnante. C’est un cumul de réflexions de bons sens menant à une alternative au chauffage, et non une conception conventionnelle améliorée et bardée d’un système alternatif de chauffage.

La maison bioclimatique nécessite en général des matériaux en phase avec l’environnement local et le climat.

Il ne sert à rien de mettre des matériaux dense, comme de la cellulose insufflée sur une maison de fond de vallée humide au bord d’un étang. Un isolant en laine de mouton, plus adapté grâce à ses qualités hygroscopiques naturelles, permettra des échanges gazeux plus subtils et propice au confort des habitants et très économe en énergie. Le liège expansé réputé imputréscible sera là aussi un matériau isolant de circonstance.

La laine de bois ou fibre de bois sera par contre préférée au sommet du col de la même montagne très ensoleillé, dans un but similaire: éviter les équipements sophistiqués, pour assurer le confort et/ou les économies, car ils sont eux même consommateurs d’énergie.

Achat en ligne de matériaux sains et naturels pour une isolation écologique : cliquez sur ce lien


Voir aussi : Capteur solaire