L’essentiel sur l’isolation thermique des combles

9 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Intérieur & décoration

Pour optimiser le confort intérieur et économiser sur la facture du chauffage, procéder à l’isolation thermique des combles est un passage obligé. En effet, les combles, en laissant passer jusqu’à 30 % de la chaleur, constituent le premier poste de déperditions calorifiques de l’habitation.

La performance de l’isolation des combles

Par souci de confort et d’économie d’énergie, les combles doivent être isolés en priorité. Conformément à la Réglementation thermique en vigueur, l’isolation des combles doit être en mesure de traiter les ponts thermiques et l’étanchéité de l’air pour se révéler vraiment efficace. La performance de l’isolation des combles est intimement liée à celle de l’isolant utilisé. Elle est conditionnée par sa résistance thermique, sa conductivité ainsi que son épaisseur. Pour les combles habitables, la résistance thermique recommandée doit être supérieure ou égale à 4,0 m2.K/W. Tandis que pour les combles perdus, la résistance thermique ne doit pas être inférieure à 8.0 m2.K/W. Il s’agit là uniquement de valeurs minimales. Il ne faut donc pas hésiter à renforcer la résistance thermique de l’isolation des combles mise en œuvre, respectivement de 8 ou 9.0 m².K/W voir 10 m².K/W à minima.

Bien choisir l’isolant

Afin que l’isolation thermique des combles soit aussi efficace en été qu’en hiver, le choix du matériau isolant doit être judicieux. Il existe effectivement de nombreux isolants présentant chacun des caractéristiques propres qu’il convient de connaître. En tête de liste figurent les laines minérales ; la laine de verre est la plus utilisée pour l’isolation des combles. Présenté sous forme de matelas de fibres enchevêtrées, l’isolant est facile à poser et présente un excellent rapport qualité- prix.

Par ailleurs, la laine végétale à l’image du chanvre ou du lin présente également une excellente performance thermique, en plus de disposer d’une bonne durabilité. Le liège, une autre alternative intéressante, est, de par sa durabilité, un très bon isolant pour les combles, et particulièrement apprécié pour son caractère écologique. Sa seule faiblesse est d’être plutôt coûteux.

Bénéficier du crédit d’impôt

Bien qu’isoler les combles d’une habitation constitue un investissement financier assez important, le coût de l’investissement peut être réduit grâce au crédit d’impôt. Tous les travaux d’isolation des combles ouvrent droit à un avantage fiscal important.

Le crédit d’impôt d’isolation des combles couvre les dépenses relatives à l’acquisition de matériaux d’isolation thermique, voir de la pose dans le cas de combles à 1€ avec le soutien des fabricants d’isolant. Les travaux engagés devront répondre à des exigences techniques comme le marquage CE de l’isolant ou présenter une résistance thermique supérieure ou égale à l’exigence réglementaire pour le projet d’isolation des combles soit éligible au crédit d’impôt. Les travaux devront être réalisés par un professionnel, et cela dans un logement achevé depuis plus de deux ans. Ce professionnel doit-être RGE..