[MIE] Comment rénover l’isolation de sa maison

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Une bonne isolation dans la maison garantit une consommation énergétique minimum compte tenu de la surface de l’habitation et des volumes à chauffer. Avant d’entreprendre tout travail de rénovation de l’isolation de sa maison, il convient de faire faire un diagnostic de la performance énergétique de son bien. Ensuite, si la rénovation de l’isolation s’avère nécessaire et profitable, il faut conduire les travaux comme un véritable projet avec une partie études des meilleurs options et des meilleurs isolants et la partie exécution avec le ou les entreprises intervenantes et le suivi régulier des travaux.

Le diagnostic énergétique

Lorsqu’on fait l’acquisition d’un bien immobilier, il semble opportun de faire faire un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) de sa nouvelle acquisition de façon à se situer selon l’échelle bien connue de classement de A à G, A indiquant un excellent niveau, G le plus mauvais. Généralement, les constructions modernes construites ces dernières années jusqu’à l’introduction des nouvelles normes de construction BBC possédant un niveau de performance énergétique convenable se situent au maximum à l’indice C de l’échelle. Pour les maisons indiquant un indice de D ou E, la question de la rénovation de l’isolation peut se poser.
Le diagnostic est généralement effectué par un spécialiste thermique qui moyennant la prise de températures en différents endroits des murs et des plafonds dans la maison arrivera à donner une estimation de la performance énergétique actuelle de l’habitation en identifiant les points faibles en matière de construction (éventuellement), de surfaces perméables à la déperdition thermique (fenêtres) et surtout d’isolation (toits, combles). Le remplacement de l’isolation actuelle par une autre de meilleure qualité ne servirait en effet à rien si les fuites thermiques ayant pour origine une structure défectueuse ou une mauvaise ventilation de la maison étaient par ailleurs identifiées.

Les paramètres clés en matière d’isolation d’une maison

Pour améliorer les performances énergétiques d’une maison, il conviendra de regarder en détails l’isolation de l’enveloppe et de la structure au niveau des fenêtres, des murs, du toit et du sol. La pose de double vitrage aux fenêtres permettra de réduire les pertes thermiques très importantes à ces endroits. La performance des matériaux isolants, la plus ou moins grande étanchéité à l’air et la présence ou pas de vide sanitaire au niveau du sol sont des paramètres critiques à bien considérer en matière d’isolation. Lorsque le diagnostic est finement effectué et les causes de déperditions thermiques clairement identifiées, il faut donc dérouler le projet comme suit: identifier les cibles prioritaires en se fixant des objectifs en matière d’amélioration de performance énergétique au niveau de chaque cible, travailler sur l’étanchéité et le système de ventilation de la maison (amélioration des performances, changement éventuel de la puissance de la VMC, récupération de l’air de sortie de la VMC pour alimenter l’entrée d’un chauffage de type pompe à chaleur air/fluide quelconque etc…) et enfin confier les travaux à un professionnel compétent et certifié en assurant un suivi régulier des travaux.

L’isolation des murs et des combles perdus

L’isolation des murs d’une vieille bâtisse posera forcément des problèmes métaphysiques à l’acheteur du bien. Toute introduction d’isolant dans les murs se fera bien sûr au détriment de l’aspect esthétique des murs. L’isolation des combles perdus représente in fine des économies d’énergie potentielles considérables. Si un isolant de type laine de verre existe déjà, il est évident que la question de son remplacement par un nouveau matériau -et donc de sa dépose- ou bien de l’ajout d’une autre couche d’isolant va se poser. Les spécialistes préconisent plutôt l’addition de nouvelles couches d’isolants plutôt que la dépose et le remplacement systématiques surtout si le vieil isolant n’est pas trop altéré par l’usure naturelle. Parmi les isolants les plus utilisés, on peut citer la laine de roche ou de verre, le polystyrène extrudé ou pas, le chanvre, la laine de bois, le polyuréthane ou l’ouate de cellulose.

Demander une rénovation en tant que locataire

Lorsque l’on loue un appartement ou une maison, il est possible de constater une mauvaise isolation et de souhaiter la rénover. Mais on ne peut pas forcément effectuer les travaux que l’on souhaite. Avant d’entreprendre quelconque action, il est nécessaire de se renseigner auprès de son agence immobilière. Le site logic-immo.com vous propose un guide écologique qui vous accompagnera dans vos démarches de rénovation tout en adoptant les meilleurs réflexes pour l’environnement.

Motivez votre demande avec des éléments concrets et en accentuant le fait que la rénovation de l’isolation améliore la qualité de vie mais permet aussi des économies d’énergie notable et est un atout majeur lors de la relocation d’un bien.