Comment reconnaître le niveau de brillant d’une peinture ?

3 octobre 2022, par Eloise

Catégorie : Les fiches pratiques

C’est une bonne question car c’est assez rarement indiqué sur l’étiquette ou la fiche technique des peintures bio, naturelles ou écologiques. Pour les férus de technique, nous parlons ici de « brillant spéculaire », c’est la valeur Bs qui l’exprime.

La valeur BS pour déterminer le niveau de brillant d’une peinture

Pour qu’une peinture soit mate, le Bs ne doit pas excéder 10, le maximum étant atteint par le mat lavable, assez rare sur le marché. Entre 10 et 20, c’est la famille des mats satinés. Ils sont aussi appelés satin, velours, semi-mat. C’est la star des cages d’escalier dans les bâtiments collectifs notamment car il permet un vrai nettoyage tout en gardant l’aspect bourgeois du mat.

Le satiné le plus courant est compris entre 20 et 45. Cet écart important explique parfois les incompréhensions entre le distributeur de peinture ou le peintre et son client.

Le satiné brillant, souvent utilisé dans les pièces sombres, nécessitant une bonne conduction de la lumière, voit son Bs compris entre 45 et 60.

Pour le brillant c’est plus simple, ce sont toutes les valeurs supérieures à 60. Nous y trouvons notamment les laques, microporeuses ou pas, permettant un lessivage fréquent, que nous retrouvons dans les pièces humides et les locaux professionnels, notamment alimentaires. Ces produits, pour obtenir le niveau de brillant maximum, doivent être appliqués sur un fond parfait et fini avec un enduit spécial, appelé enduit gras, qui se ponce à l’eau afin d’être certain de neutraliser le moindre défaut et les marques de ponçage.

Les effets de peinture est une affaire de goût avant tout !

Mate, brillante ou satinée, ce qui compte est avant tout le résultat souhaité. Aujourd’hui les fabricants sont capable de fabriquer des matériaux lavables parfaitement adaptés au aux pièces humides.

Alors qu’il était largement conseillé de privilégier les peinture satinée et brillante dans les puces tél que la cuisine et la salle de bain, ces idée reçue ne sont tellement d’actualité.

En effet, la technicité des produits proposés permet de se focaliser uniquement sur le style et le résultat souhaité sans accorder l’importance aux caractéristiques lié aux valeurs de BS de la peinture ou de la laque.

Choisissez une peinture adaptée a la pièce à peindre

Chaque peinture est fabriquée avec des caractéristiques destinées à répondre à chaque problématique.
Le choix est désormais pléthorique, pour chaque situation, une peinture adaptée est disponible dans quasiment n’importe quelle type de finition.

Si on résume, analysez la pièce à peindre : est une pièce soumise à des contraintes de vie particulière ? Nécessite ou non un lessivable régulier ?

Ensuite, déterminé le type et l’état du support : est il particulièrement taché ? Soumis à des contraintes d’humidité particulière ? Ou la surface est elle  particulièrement poreuse ?

Ces deux éléments doivent vous permettre de déterminer quelle préparation va nécessiter votre chantier.

Choisissez la finition, et c’est parti !