[MIE] Choisir les panneaux de contreventement

9 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les fiches pratiques

Les panneaux de contreventement sont utilisés afin d’assurer la stabilité ainsi que la rigidité des murs en bois. Principalement installés en extérieur pour renforcer l’isolation thermique, ils sont de types P5 afin d’assurer une résistance à l’humidité. On distingue généralement les panneaux en bois et les panneaux composites.

Les panneaux en bois

Le contreventement garantit la solidité de la structure et permet de répartir les efforts au niveau de chaque panneau bois. Ainsi, une façade extérieure doit disposer d’une partie pleine de plus de 4,8 m² composée de panneaux de contreventement. Dans le cas de grands bâtiments ou d’ouvrages reprenant d’importantes charges, le recours à un voile travaillant adapté est recommandé. L’utilisation de panneaux spécifiques permet en effet de limiter les assemblages et d’offrir plus de souplesse architecturale. La disponibilité de panneaux de contreventement en différentes épaisseurs garantit de plus l’optimisation des éléments nécessaires à la bonne tenue de la construction. Les efforts devant être supportés ainsi que le mode d’assemblage de l’ossature doivent cependant être pris en compte afin de déterminer l’épaisseur des panneaux.

Les panneaux composites

Le plâtre et le ciment sont utilisés pour la réalisation de contreventements composites. Ils font cependant l’objet de procédures d’évaluation préalables avant d’être utilisés en tant que voiles travaillants. Certains professionnels utilisent par exemple des panneaux à base de ciment et de bois bénéficiant d’un Document technique d’application attribué conformément aux règles de l’Eurocode 5 pour leur construction. Aucun pare-pluie en pose extérieure n’est requis pour ce type de panneau qui se révèle également ininflammable. Il présente ainsi des propriétés relativement intéressantes pour un usage en tant que voile travaillant. Quant aux panneaux en plâtre cartonné qui peuvent être placés sur la surface intérieure ou extérieure. Ces produits contribuent à l’isolation acoustique d’une construction en réduisant de 50 % les bruits, mais se révèlent également résistants aux chocs.

Les fixations et supports

Les panneaux de contreventement sont fixés aux montants, aux traverses et aux entretoises. Ils peuvent être utilisés en tant que caissons destinés à recevoir l’isolant, mais leur fixation doit alors être étudiée afin de supporter les charges qui s’appliquent sur la structure. Dans la majorité des cas, les emplacements des vis et des clous sont déjà définis par les constructeurs. Il suffit de les respecter de manière scrupuleuse afin de faciliter le travail des bâtisseurs. Concernant les voiles travaillants, des agrafes ou des pointes non lisses sont utilisées pour les fixer au niveau de la structure. Leur enfoncement doit être supérieur ou égal à 35 mm tandis que d’autres mesures précises doivent également être respectées pour leur écartement : entre 75 mm et 150 mm sur les bords et entre 150 mm et 300 mm au niveau des éléments intermédiaires.