[MIE] Récapitulatif des labels et certifications des matériaux et bâtiments en 2017

30 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Intérieur & décoration

La certifications des bâtiments en 2017

Les certifications de bâtiments permettent d’attester et de valoriser les performances durables d’un bâtiment. Les plus connus se déclinent selon la destination et l’usage des bâtiments.

HQE Bâtiment Durable

HQE Bâtiment Durable est une certification basée sur les performances qui intégrent la plupart les enjeux du développement durable. Selon la référence de l’Association HQE, cette certification est construite autour de thèmes et d’engagements, tels que la qualité de vie, le respect de l’environnement, les performances économiques etc….

NF HQE™ Bâtiments Tertiaires – Neuf ou Rénovation

Cette certification permet de distinguer des bâtiments dont les performances environnementales et énergétiques correspondent aux meilleures pratiques actuelles. Cette certification concerne les phases de programmation, de conception et de réalisation pour des bâtiments neufs et en rénovation.

Elle peut être associée à un label de Haute Performance Energétique (HPE) pour valoriser vos efforts dans le domaine des économies d’énergie et/ou à un label Bâtiment Biosourcé mettant en avant vos démarches pour construire un bâtiment intégrant des matériaux biosourcés avec de hautes qualités environnementales, et/ou à un label BBCA valorisant vos actions visant à réduire les émissions de GES. Ce dernier étant uniquement applicable au secteur de la construction de bâtiments neufs.

NF HQE™ Equipements sportifs Neuf ou Rénovation

La certification NF HQE™ Equipements Sportifs Neuf ou Rénovation permet de distinguer les équipements sportifs dont les performances environnementales et énergétiques correspondent aux meilleures pratiques actuelles. Cette certification concerne les phases de programmation, de conception et de réalisation pour des équipements neufs et en rénovation.

Elle peut être associée à un label de Haute Performance Energétique (HPE) pour valoriser vos efforts dans le domaine des économies d’énergie et/ou un label Bâtiment Biosourcé mettant en avant vos efforts pour construire un bâtiment intégrant des matériaux biosourcés avec de hautes qualités environnementales.

NF HQE™ Bâtiments Tertiaires en exploitation

Le but de la certification NF HQE™ Bâtiments Tertiaires en Exploitation est de s’assurer que les préoccupations environnementales sont prises en compte lors du processus d’exploitation de vos bâtiments.

Trois axes sont pris en compte, mais peuvent être appliqués ensemble ou séparément :

Axe Bâtiment Durable, pour les propriétaires
Axe Gestion Durable, pour les exploitants ou donneurs d’ordre de l’exploitation
Axe Utilisation durable pour les utilisateurs

http://www.certivea.fr/offres/rubrique/certifications

Les Labels bâtiments par thème

Le Label atteste et valorise les performances du bâtiment selon une thématique spécifique : l’énergie, la réduction des émissions de GES, l’Accessibilité, l’intégration de matériaux biosourcés, etc.

Le label BBCA pour valoriser les bâtiments à l’empreinte carbone

Le label BBCA atteste des performances du bâtiment à réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre sur l’ensemble de son cycle de vie (construction-exploitation-fin de vie) et permet la valorisation des résultats obtenus grâce à une mesure certifiée. Il s’applique aux bâtiments neufs entrant dans le champ d’application de la Règlementation Thermique 2012. Le label BBCA vise l’excellence Carbone. Une demande de label BBCA s’accompagne automatiquement d’une demande de label E+C- avec l’atteinte a minima des seuils E1 et C2.

Le Label E+C- pour contribuer à la lutte contre le changement climatique sur les bâtiments neufs

Afin de généraliser les bâtiments à énergie positive et à faible empreinte carbone, l’État a lancé un label volontaire dédié à la valorisation de ces deux objectifs : le label Énergie + Carbone – (E+C-).

A l’horizon 2018, la loi de transition énergétique pour la croissance verte permettra la mise en place d’un standard environnemental ambitieux pour les bâtiments neufs. Dès aujourd’hui, cette ambition se prépare pour contribuer à la lutte contre le changement climatique autour de deux grandes orientations pour la construction neuve :

La généralisation des bâtiments à énergie positive.
Le déploiement de bâtiments à faible empreinte carbone tout au long de leur cycle de vie, depuis la conception jusqu’à la démolition.
C’est dans ce contexte que l’État a lancé un label volontaire dédié à la valorisation de ces deux objectifs : le label Énergie + Carbone – (E+C-).

Nouveau Label Effinergie 2017

La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte fixe des objectifs ambitieux pour les bâtiments neufs avec une généralisation des bâtiments à énergie positive. Pour mieux anticiper la future réglementation, les acteurs du secteur se sont mobilisés afin de faire émerger un label préfigurant les ambitions de demain. Les compétences et l’expérience découlant de l’observation des labels Effinergie+ et Bepos-Effinergie 2013 ont permis d’être force de proposition.

Ce nouveau label Effinergie se veut être est un gage de qualité, de sobriété et d’efficacité énergétique. Les Régions membres d’Effinergie l’utiliseront comme critère d’éco-conditionnalité de leurs dispositifs d’aides.

Afin de préparer la future réglementation thermique environnementale de la construction neuve, une expérimentation nationale est lancée sur 2 ans pour tester en grandeur réelle des niveaux d’ambition nouveaux et les questions de faisabilité. Cette future règlementation viendra remplacer en 2020 l’actuelle Règlementation Thermique 2012 (RT 2012).

http://www.certivea.fr/offres/rubrique/labels

Label bâtiment  bio-sourcé

Les objectifs du label Bâtiment Biosourcé
Le label réglementaire d’état Bâtiment Biosourcé permet de mettre en lumière la qualité environnementale des bâtiments neufs (ou partie neuve) qui intègre une part significative de matériaux biosourcés dans leur construction : comme par exemple le bois, le chanvre, la paille, la laine de mouton ou les plumes.

Le champ d’application
Le label réglementaire Bâtiment Biosourcé prévu à l’article R. 111-22-3 du code de la construction et de l’habitation s’adresse à tout maître d’ouvrage de bâtiments non résidentiel, public ou privé neufs (ou partie neuve).

Ce label peut valoriser les performances environnementales de plusieurs typologies de bâtiments : bureaux, commerces, établissements scolaires, de santé, culturels, pénitencier, gares, centres logistique, espaces hôtelier ou de restauration, imprimeries, laboratoires, etc.

Une matière biosourcée est une matière issue de la biomasse végétale ou animale pouvant être utilisée comme matière première dans les produits de construction. Il s’agit par exemple du bois et de ses dérivés, du chanvre, de la paille, de la plume ou de la laine de mouton.

L’obtention du label « Bâtiment Biosourcé » est soumise à la justification de la qualité du bâtiment. Il est donc accessible qu’en association avec une certification :

soit une certification NF HQE™, la certification multicritères de la Haute Qualité Environnementale
soit une certification NF HPE, la certification permettant d’obtenir un label HPE (Haute Performance Energétique).

Label pour les produits biosourcés

Par Redaction | 8 juin 2017 – réagissez
Lire nos dossiers : Construction & Bioressources, ernard Boyeux, Karibati, Label “Produit biosourcé”.

Olivier Joreau, AICB, et Yves Hustache, responsable innovation et R&D – marché entreprises & filières chez Karibati.[©DR]

Karibati est une Scop privée positionnée comme référent du bâtiment biosourcé. Elle a pris de fait le relais de la plate-forme associative Construction & Bioressources développée par Bernard Boyeux, avec l’appui de la Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages (DHUP). A présent, Karibati concrétise un projet, qui était dans les cartons de Construction & Bioressources, à savoir de doter ce secteur d’un label identifiant les produits biosourcés. Entre temps, un autre label de ce type est apparu, qui concerne, lui, les ouvrages. Mais il n’existe pas pour l’heure de passerelle entre le label biosourcé attribué par Certivéa et le nouveau label “Produit biosourcé” porté par Karibati et audité par Alpes Contrôles. Ce nouveau référent dispose d’un comité de labels, dont font partie : Ecima, AICB, CF2B, AdivBois, Bouygues Immobilier, Eiffage, Vinci Construction et Icade. Un référentiel fixe le cadre d’attribution du label, et notamment, par famille de produits, la part minimale de matières premières issues de la biomasse animale ou végétale. Deux autres prérequis de l’attribution de ce label sont le respect des réglementations (règles professionnelles, Avis techniques…) et l’existence d’une fiche de données environnementale et sanitaire (FDES). En option, Karibati propose la mention d’une attestation d’origine française des produits et des matières, qui les composent.