[MIE] Le diagnostic énergétique : l’élément essentiel pour une véritable optimisation

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Le diagnostic énergétique est obligatoire avant la mise en vente ou la mise en location d’un bien immobilier. L’on a toujours pensé que le diagnostic énergétique consiste à fournir uniquement aux acheteurs et locataires potentiels des informations exactes sur les performances énergétiques d’une maison et des installations existantes. Mais il s’agit aussi d’un moyen d’évaluer les éventuelles économies d’énergie qu’on peut réaliser. Il s’agit ainsi d’un élément incontournable pour optimiser la consommation énergétique que ce soit dans les bâtiments résidentiels ou tertiaires.

Le pré-diagnostic, un repérage indispensable

Comme son nom l’indique, le pré-diagnostic est un examen qui précède le diagnostic énergétique afin d’en optimiser l’efficacité. Son objectif principal est de repérer les diagnostics spécifiques à réaliser ainsi que les sources d’économies existantes dans un bien immobilier, mais aussi au sein des TPE et PME. Le pré-diagnostic permet de déterminer à la fin du bilan s’il faut faire une amélioration simple ou des travaux plus approfondis. Il s’avère ainsi indispensable pour une analyse détaillée des performances énergétiques des installations et des matériels. Quand on effectue ensuite le diagnostic énergétique, l’on pourra dresser un plan plus précis des solutions d’amélioration à choisir avec leurs coûts estimatifs. Si le pré-diagnostic et le diagnostic énergétique ont été bien réalisés, une TPE ou PME peut faire normalement une économie d’énergie de 15 à 20%.

Déroulement du diagnostic de performances énergétiques au sein des TPE/PME

Faire un diagnostic énergétique, c’est avant tout localiser les éventuels gisements d’économies énergétiques en passant au crible tous les postes de consommation d’énergies. Ceci peut concerner aussi bien les équipements de production que les autres éléments considérés comme consommateurs d’énergie. L’on cite entre autres l’éclairage, le chauffage, la climatisation, etc. A la fin de l’examen, l’entreprise devrait connaître les différentes solutions à mettre en place ainsi que le budget à allouer pour réduire sa consommation énergétique. Le diagnostic énergétique doit être réalisé par une entreprise ou un organisme agréé tel qu’un bureau de contrôle. Certaines chambres de commerce sont aussi habilitées à réaliser ce type de bilan. Leur rôle est de choisir la meilleure solution d’optimisation énergétique pour leurs clients, et ce, au meilleur prix.

Les aides financières

Les sommes allouées par les entreprises dans le cadre de l’optimisation de la consommation énergétique peuvent être allégées par les aides octroyées par l’ADEME. Les taux diffèrent en fonction de la taille de l’entreprise. Les TPE et PME bénéficient de taux plus élevés que les grandes entreprises. La prise en charge pour ces premières est respectivement de 60% et 70%. Pour rappel, l’aide octroyée par l’ADEME dans le cadre du pré-diagnostic est plafonnée à 5 000€. Pour le diagnostic énergétique, cet établissement peut offrir un financement à hauteur de 50 000€. Enfin, pour les études de projet, il peut octroyer une aide pouvant aller jusqu’à 100 000€. Grâce à ces aides, il est désormais possible pour les entreprises, quelle que soit leur taille, de penser sérieusement à migrer vers les énergies renouvelables. En ce faisant, elles limitent considérablement les émissions à effet de serre. Une telle action ne pourrait qu’améliorer également la productivité de l’entreprise.