L’essor de l’habitat participatif à Strasbourg : un engouement croissant pour cette forme d’habitat alternative.

18 mai 2024, par Thierry Lailavoix

Catégorie : Actualités produits

La ville de Strasbourg, située dans le département du Bas-Rhin en région Alsace, connaît un intérêt croissant pour l’habitat groupé et participatif. En effet, la municipalité a récemment lancé un appel à projet pour encourager les particuliers à s’investir dans des projets d’habitat collaboratif. Cette initiative a suscité un véritable engouement, avec de nombreux citoyens intéressés par cette forme d’habitat alternative.

Pour accompagner les porteurs de projet, la ville de Strasbourg a fait appel à l’association « Ecoquartier ». Cette association a organisé des ateliers publics pour informer les citoyens sur les différentes possibilités d’habitat participatif et les aider à monter leur projet. Une salariée de l’association a été spécialement affectée à cette mission et a joué un rôle clé dans l’organisation des ateliers.

L’objectif de ces ateliers était de présenter les différentes formes d’habitat participatif (coopérative d’habitants, auto-promotion, habitat intergénérationnel, etc.) et de sensibiliser les particuliers aux avantages de ce type de logement. Les personnes intéressées ont ainsi pu rencontrer d’autres porteurs de projet et échanger leurs idées et leurs expériences.

En parallèle, la ville de Strasbourg a également élaboré un Cahier des Charges (CdC) pour encadrer les projets d’habitat participatif. Ce document impose notamment aux groupes sélectionnés de se faire accompagner par un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO) professionnel. Ce dernier apporte une expertise technique et juridique essentielle pour le bon déroulement du projet, dès sa phase de réflexion.

En annonçant cet appel à projet, la municipalité de Strasbourg a également mis à disposition plusieurs parcelles de terrains susceptibles d’accueillir des projets d’habitat groupé. Ces parcelles, situées dans des secteurs diffus de la ville, peuvent accueillir entre 2 et 13 logements, ce qui ouvre de nombreuses possibilités pour les porteurs de projet.

Cette offre foncière attractive a suscité une forte compétition entre les différents groupes intéressés par ces parcelles. En effet, le nombre de demandes dépasse largement le nombre de terrains disponibles, ce qui témoigne de l’intérêt croissant des citoyens pour ce type d’habitat.

Pour effectuer une sélection équitable des projets, la municipalité de Strasbourg a mis en place un comité de sélection composé d’élus municipaux, d’experts en urbanisme et d’acteurs du logement participatif. Ce comité se réunit régulièrement pour étudier les différentes candidatures et sélectionner les projets les plus pertinents.

En conclusion, l’habitat participatif connaît un véritable essor à Strasbourg. La ville a su accompagner les porteurs de projet en mettant en place des ateliers publics et en imposant un accompagnement professionnel. Les parcelles disponibles pour les projets d’habitat participatif ont suscité un vif intérêt, démontrant ainsi l’engouement des citoyens pour cette forme d’habitat alternative.

Un intérêt confirmé pour l’habitat participatif à Strasbourg Bas-Rhin 67 région Alsace

La ville de Strasbourg, située dans le département du Bas-Rhin en région Alsace, connaît un intérêt croissant pour l’habitat groupé et participatif. En effet, la municipalité a récemment lancé un appel à projet pour encourager les particuliers à s’investir dans des projets d’habitat collaboratif. Cette initiative a suscité un véritable engouement, avec de nombreux citoyens intéressés par cette forme d’habitat alternative.

Le rôle des structures d’accompagnement en habitat participatif

Pour accompagner les porteurs de projet, la ville de Strasbourg a fait appel à l’association « Ecoquartier ». Cette association a organisé des ateliers publics pour informer les citoyens sur les différentes possibilités d’habitat participatif et les aider à monter leur projet. Une salariée de l’association a été spécialement affectée à cette mission et a joué un rôle clé dans l’organisation des ateliers.

L’objectif de ces ateliers était de présenter les différentes formes d’habitat participatif (coopérative d’habitants, auto-promotion, habitat intergénérationnel, etc.) et de sensibiliser les particuliers aux avantages de ce type de logement. Les personnes intéressées ont ainsi pu rencontrer d’autres porteurs de projet et échanger leurs idées et leurs expériences.

En parallèle, la ville de Strasbourg a également élaboré un Cahier des Charges (CdC) pour encadrer les projets d’habitat participatif. Ce document impose notamment aux groupes sélectionnés de se faire accompagner par un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO) professionnel. Ce dernier apporte une expertise technique et juridique essentielle pour le bon déroulement du projet, dès sa phase de réflexion.

Des parcelles attractives pour les projets d’habitat participatif

En annonçant cet appel à projet, la municipalité de Strasbourg a également mis à disposition plusieurs parcelles de terrains susceptibles d’accueillir des projets d’habitat groupé. Ces parcelles, situées dans des secteurs diffus de la ville, peuvent accueillir entre 2 et 13 logements, ce qui ouvre de nombreuses possibilités pour les porteurs de projet.

Cette offre foncière attractive a suscité une forte compétition entre les différents groupes intéressés par ces parcelles. En effet, le nombre de demandes dépasse largement le nombre de terrains disponibles, ce qui témoigne de l’intérêt croissant des citoyens pour ce type d’habitat.

Pour effectuer une sélection équitable des projets, la municipalité de Strasbourg a mis en place un comité de sélection composé d’élus municipaux, d’experts en urbanisme et d’acteurs du logement participatif. Ce comité se réunit régulièrement pour étudier les différentes candidatures et sélectionner les projets les plus pertinents.

En conclusion, l’habitat participatif connaît un véritable essor à Strasbourg. La ville a su accompagner les porteurs de projet en mettant en place des ateliers publics et en imposant un accompagnement professionnel. Les parcelles disponibles pour les projets d’habitat participatif ont suscité un vif intérêt, démontrant ainsi l’engouement des citoyens pour cette forme d’habitat alternative.