[MIE] Fenêtres : lorsque la tendance s’ouvre au sur-mesure

7 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Puisque les arguments de développement durable et de conformité aux règlementations gouvernementales ne suffisent plus à remplir les carnets de commandes des fabricants, la tendance commerciale programme les fenêtres d’aujourd’hui et de demain en mode sur-mesure. Les menuisiers conçoivent et mettent en place des produits de plus en plus en plus modulables et personnalisés, tant sur le design que sur les options.

Coller aux modes et aux envies, stimuler les personnalités, pousser à l’achat

Malgré la multitude de mesures gouvernementales visant à favoriser l’équipement basse consommation et à stimuler la rénovation durable en faveur de l’écologie, les ventes de fenêtres ne décollent plus comme auparavant, et les fabricants doivent redoubler de créativité technologique et d’innovations marketing afin de proposer des menuiseries et des vitrages plus alléchants.

En réponse à la morosité ambiante, on trouve de nouvelles références plus spécifiques, à la fois modulaires et personnalisables, qui jouent sur l’envie et le besoin de s’approprier son intérieur et de donner une nouvelle allure à son quotidien.

En réponse aux préocupations de certains faits d’actualité, les fabricants axent également leur production sur des produits plus performants en terme d’isolation et de solidité face aux éléments climatiques extrêmes. De nouveaux types de vitrages ont ainsi fait leur apparition pour favoriser la lutte contre le froid ou les dégâts liés à des intempéries marquées.

Chacun son design, chacun sa couleur, chacun son vitrage, chacun sa finition

Qu’il s’agisse de bois, d’aluminium ou de PVC, la fenêtre actuelle se plie à toutes les architectures, épousant aussi bien les ouvertures droites que les configurations cintrées. Au gré des goûts et des personnalités des consommateurs, les lignes des menuiseries se font soient minimalistes et modernes, soit traditionnelles et authentiques. Côté coloration et finitions, on peut accéder à des nuanciers de plus en plus subtils (les fabricants mettent des centaines de teintes à disposition, ouvrant la porte aux envies de flashy, de pastel et de bicoloration), et à des effets texturés de plus en plus saisissants (le PVC n’a par exemple plus rien à envier au bois). Quand aux vitrages, au-delà de leurs performances acoustiques, isolantes et résistantes, ils se teintent et s’opacifient à l’envie, permettant de diffuser la lumière de façon plus intime, mais aussi de décorer une pièce de façon différente.