[MIE] Maison écologique en paille de 1921 en vente à Montargis 45

2 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Appel à souscription : la première maison construite et isolée en paille est en vente.

Participez à la souscription pour le rachat de la plus ancienne maison connue à ossature bois isolée en murs de paille.  Appelée la maison « Feuillette », elle est située dans le centre ville de Montargis dans le Loiret, elle est toujours en bon état et habitée depuis 90 ans. (voir photo ci-contre).

A la demande du Réseau Français de la Construction Paille (RFCP), nous relayons les informations concernant la maison Feuillette construite en 1921.

Le Réseau Français de la Construction Paille (RFCP) a décidé  qu’il était nécessaire de sauvegarder ce témoignage vivant de la construction écologique et de l’isolation naturelle qui constitue la preuve manifeste et avérée de la durabilité d’une telle construction écologique : la plus ancienne construction sur deux étages à ossature bois en paille fait écho aux règles professionnelles de la construction paille que cherche à promouvoir le RFCP.

La Maison « Feuillette » du nom de l’ingénieur du bâtiment qui la fit construire est l’unique témoin en Europe et dans le monde d’un savoir-faire remis au gout du jour à l’heure du renouveau de la bio-construction et de l’isolation écologique bioclimatique isothermique et naturelle. La maison « Feuillette » est la preuve que l’on peut construire de manière durable et confortable, dans le respect de l’environnement et de la santé humaine.

La technique d’ossature bois légère composite.

L’utilisation de matériaux abondants localement et peu coûteux fut le fil conducteur de la pensée de cet ingénieur qui, à la fin de la première guerre mondiale était confronté à l’urgence de reconstruire au plus vite des logements agréables à vivre, confortables et durables.

La première maison à isolation thermique écologique était née. Sa technique de construction à bas coût la rendait accessible à une population aux revenus modestes.

L’idée majeure de M. Feuillette résidait dans la composition des murs constitués de blocs en matière végétale localement disponibles selon la région. Les pans de toiture était préfabriquées dans un atelier, sur le même mode que les murs pour un montage plus rapide sur le chantier. Un carton cellulosique badigeonné de bitume posé sur les fondations, protégeait les parois et le sol des remontées capillaires.

Sur la région de Montargis se sont les balles des pailles empilées les unes sur les autres qui composent les murs et la toiture. Les murs ont ensuite été recouverts sur les parois intérieures et extérieures d’un grillage à mailles fines puis permettait l’accrochage d’un enduit de chaux pour la façade extérieure et d’un enduit de plâtre recouvert comme un mur maçonné ordinaire. Toutes les huisseries ont été posées sur des cadres fixés sur l’ossature bois.

La première construction naturelle en matériaux isolants naturels connue encore habitée de nos jours.

Simple et économique, le système « Feuillette » est la principale innovation en matière de construction de l’entre deux guerres. On construisait des maisons « Feuillette » à partir de tous types de matières végétales produites à proximité du chantier : les pailles de différentes graminées:   blé, seigle, avoine pouvaient être utilisées mais aussi dans les régions méridionales : roseaux, ajoncs, genêts ou plus simplement des végétaux sauvages : ronces ou branchages.

Le système « Feuillette »  préconisait une économie sur les frais de transport

Les notions d’économie d’énergie ont toujours été la préoccupation majeure en période de disette, ce qu’on a progressivement oublié au cours des décennies suivantes (les trente glorieuses). Des préoccupations qui reviennent à grands  pas dès que les prix des carburants flambent.

Les prémisses du préfabriqué standardisé en construction

La production en usine et en série, des éléments de construction « standardisés » réduisaient encore les prix de revient et permettaient de construire dans des délais raccourcis. La légèreté de l’ensemble du bâti permettait de limiter la profondeur des fondations et les rendaient moins onéreuses.

Les premiers pas vers une isolation thermique écologique et  naturelle performante

Les impressionnantes masses d’air piégées dans les brins de fibres de paille assuraient une isolation très performante quand on sait que les balles de paille mesuraient environ 40 cm d’épaisseur. Les changements de températures  venant de l’extérieur tant en hiver qu’en été, n’ont que très peu d’ influence sur la température  intérieure de la maison.

Les premières notions de recyclage dans la construction ou la  ré-utilisation des matériaux pour une seconde vie

L’ingénieur Feuillette était un innovateur pragmatique, animé par des notions de construction axées vers une simplification systématique des techniques de production, des moyens de réalisation et des méthodes de travail sur le chantier. Il avait envisagé la possibilité de démonter et de replacer des pans entiers des murs et de la toiture.

Comment soutenir le projet des « compaillons » de la Maison Feuillette ?

Un appel à l’échelon mondial est lancé  pour une souscription afin de racheter la plus ancienne maison de paille habitée. Cette initiative s’inscrit dans un projet de construction d’autres maisons et logements à bas coût et à basse énergie et à énergie positive autour de la maison Feuillette afin de lui conserver toute sa valeur historique.