Les techniques qui permettent d’atténuer les bruits intérieurs

30 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Les bruits intérieurs ont une influence considérable sur le confort acoustique d’une pièce et d’un logement. Pour pouvoir les atténuer, il est essentiel de choisir les solutions qui conviennent à chaque type de bruit.

Faire un premier diagnostic

Afin d’améliorer la performance acoustique d’un bâtiment et atténuer les bruits intérieurs, il est avant tout essentiel de procéder à un premier diagnostic qui permettra de comprendre quelle est la gêne sonore observée, son origine et son mode de propagation. Il faudra alors procéder à une observation visuelle et auditive dont le but est de détecter les points qui ont des faiblesses acoustiques. Au-delà de cette première observation, surtout si la gêne acoustique est importante, il est essentiel de faire appel à un professionnel afin de procéder à d’autres investigations plus approfondies.

Comment atténuer les bruits intérieurs entre voisins ?

Les bruits intérieurs se propagent principalement par voie aérienne. Parmi les bruits les plus gênants en intérieur, l’on peut citer le fait d’entendre depuis son propre logement la conversation des voisins se trouvant dans les zones communes ou le palier et inversement. Dans ce cas, il est essentiel de remplacer la porte et les cloisons palières en choisissant des matériaux certifiés beaucoup plus performants en termes d’isolation phonique. L’installation d’un matériau isolant thermo-acoustique au niveau d’un mur séparatif entre deux logements permet également d’atténuer toute forme de gêne sonore en intérieur, notamment entre voisins. Pour la porte, il existe des dispositifs pour neutraliser le jour au niveau du sol et des rideaux acoustiques à tirer devant la porte pour neutraliser une bonne part du bruit.

Quid des bruits de choc ?

Les bruits de choc figurent parmi les bruits intérieurs les plus gênants et les plus agaçants. Comme son nom l’indique, il est produit par un choc et s’accompagne souvent de vibrations. Pour atténuer ce type de bruit lors d’un ouvrage quelconque, il est préférable de recouvrir le sol avec un revêtement ayant des caractéristiques d’absorption de choc. Vous pouvez également poser une sous-couche isolante qui absorbe les chocs entre le support du plancher et le revêtement du sol. Le liège en rouleau ou panneau est sans conteste la vedette » historique » de la spécialité.

Les autres bruits à maîtriser : la réverbération et les bruits d’équipement

La réverbération altère également au confort acoustique d’une pièce. La solution la plus pratique qui permet de résoudre cette gêne acoustique est de meubler tout simplement la pièce. Cela permet au bruit de s’atténuer en se heurtant directement à un ou plusieurs obstacles. Les produits comme les appareils électroménagers, les chaudières ou les robinetteries produisent également des bruits gênants. Afin de les atténuer, il suffit tout de choisir des modèles avec marquage NF qui garantit leur performance acoustique.