[MIE] Les exigences des logements anciens face à la rénovation énergétique

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Le parc immobilier en France ne se renouvelle que rarement ; il en résulte une grande quantité de bâtiments anciens. Comment envisager alors de la rénovation de ces bâtiments anciens afin qu’ils soient en harmonie avec l’objectif écologique du gouvernement ?

Vers des habitations économes et écologiques

En France, c’est le secteur du bâtiment qui consomme le plus d’énergie avec 43 % de la consommation nationale, soit 1,1 tonne de pétrole dépensé par un habitant tous les ans. D’ailleurs, l’émission de dioxyde de carbone de ce secteur équivaut au quart des émissions totales. Face à ces chiffres, le gouvernement s’est fixé un objectif de réduire de 75 % ces émissions de GES avant l’année 2050. Dans ce contexte, l’État a mis en place des dispositifs de mise aux normes, mais aussi des actions d’incitation notamment à travers les réductions d’impôts. En ce qui concerne le secteur du bâtiment, les mesures prises concerne l’immobilier neuf, mais aussi et surtout l’ancien, à savoir les habitations construites avant 1948.

Les balises de la rénovation de bâtiments anciens

Dès lors qu’une maison ancienne subit des travaux d’amélioration des performances énergétiques, elle doit suivre la réglementation thermique en vigueur. Le bâti ancien a alors bénéficié d’un traitement de faveur venant du ministère de l’Écologie, qui vise à réduire la consommation d’énergie sans pour autant exiger des travaux qui pourraient entraver à sa pérennité. Ainsi, les maisons classées et inscrites en tant que monuments historiques ne sont pas tenues de suivre la réglementation thermique. Quant aux maisons appartenant au patrimoine ordinaire, leur rénovation doit aussi se faire en respectant leur pérennité. Par exemple, il ne sera pas obligatoire d’isoler les parois opaques faites en matériaux anciens dans la mesure où il y a des risques d’incompatibilité entre l’isolant et le mur ancien. De plus, si la maison est située dans un secteur sauvegardé, les travaux d’isolation thermiques qu’elle subira ne devront en rien modifier son aspect extérieur, y compris les fenêtres.

Le Diagnostic de Performance énergétique

Dès lors qu’une habitation est mise en location ou en vente, un DPE doit être réalisé afin d’estimer la consommation énergétique du bâti. De plus, cet outil est pratique dans la mesure où il informe et sensibilise les propriétaires sur les efforts qu’ils ont à fournir afin de réduire leur consommation d’énergie et mécaniquement la quantité de gaz à effet de serre que rejette leur habitation. En ce qui concerne les bâtiments anciens, ce DPE est réalisé à partir de factures réelles dans la mesure où les méthodes de calcul contemporaines n’y sont pas adaptées. Des travaux sont actuellement en cours afin de fiabiliser ces méthodes de calcul, pour qu’ils soient le plus proche possible de la réalité.