Les différents poêles

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Intérieur & décoration

Par définition, le poêle est un appareil destiné au chauffage. Il est à différencier des chaudières qui, œuvrant pour le même objectif, disposent d’un circuit caloporteur. Le poêle, en tant que chauffage, possède des caractéristiques propres à son genre. Toutefois, l’on peut recenser divers types de ces appareils qu’il est indispensable de connaître pour s’assurer de faire le meilleur choix.

Les poêles à accumulation

Les poêles à accumulation sont généralement conçus à partir de pierre naturelle ou de céramique. Ils sont à cet effet difficiles à déplacer et leur emplacement doit minutieusement être étudié avant leur installation. Un poêle à accumulation utilise le principe du rayonnement pour diffuser la chaleur qu’il produit. Après la combustion du bois de chauffe, la chaleur ainsi libérée est emmagasinée dans un noyau d’accumulation. Les matériaux employés pour leur construction leur permettent de retenir une grande quantité de chaleur qui sera par la suite restituée de manière douce et constante par rayonnement. Selon la performance du poêle, un temps de chauffe de 3 heures peut couvrir un besoin en chauffage entre 10 à 24 heures. Pour assurer un rendement optimal d’un poêle à accumulation et, ainsi minimiser la consommation en bois, divers critères doivent être respectés. En plus de l’utilisation de matériaux connus pour leur grande capacité d’absorption de chaleur, comme les stéatites ou les bétons et briques réfractaires, le poêle doit être équipé d’un système dit de double combustion. Ce système permet non seulement de récupérer le maximum d’énergie, mais sert également à réduire les rejets de fumées. Le rendement assez élevé d’un poêle à accumulation, pouvant parfois atteindre les 90 %, permet de renflouer son coût plus cher que les poêles classiques.

Les poêles à convection

Par principe, les poêles à convection produisent et répartissent de l’air chaud par l’intermédiaire de conduits débouchant sur les pièces à chauffer. Dans la plupart des cas, ce type de poêle est fabriqué à base d’acier et de fonte. Chauffant ainsi très rapidement, il transmet sa température à l’air qui l’entoure. Cet air s’accumule ensuite au niveau du plafond et se dissipe dans toute la pièce concernée. En pratique, un poêle à convection permet d’obtenir une certaine température en un temps record. En contrepartie, cette chaleur est amenée à diminuer beaucoup plus vite. Pour obtenir un chauffage plus adéquat et plus homogène, un poêle à convection doit être couplé avec un ventilateur au plafond pour faire descendre l’air chaud qui a tendance à stagner en hauteur. Afin d’obtenir un meilleur rendement, les derniers poêles du genre gratifient d’un système à tirage inversé. Ils disposent ainsi d’une autre chambre de combustion pour brûler les gaz dérivant du premier processus. Ceci permet en outre de réduire les rejets de polluants et de la consommation de bois.

Les poêles à double fonctionnement

Les poêles à double fonctionnement réunissent les avantages à la fois d’un poêle à accumulation et d’un poêle à convection. Ils permettent de choisir, selon les conditions et les besoins, entre un réchauffement rapide en appoint et un chauffage de masse avec beaucoup plus d’inertie et une chaleur plus durable.