Les diagnostics immobiliers : le profil des spécialistes agréés dans le conseil en habitat et dans l’amélioration de l’habitat

6 octobre 2022, par Eloise

Catégorie : Espace pro

Pour réaliser des travaux d’amélioration dans leur habitat, les propriétaires ou maîtres d’ouvrage ont la possibilité de se faire assister ou conseiller par des professionnels agréés. Tout le monde ne peut pas prétendre conseiller en habitat et en amélioration de l’habitat. Les professionnels doivent répondre à un certain nombre de critères pour être habilités à le faire.

Le conseil en habitat

Un conseiller en habitat a pour mission principale d’étudier la faisabilité d’un projet d’amélioration de l’habitat. Il consulte le projet, vérifie les coûts que cela impliquerait et recherche les différentes aides possibles. Le conseiller en habitat aide aussi le propriétaire ou le maître d’ouvrage à monter son dossier de demande de financement. Pour exercer ce métier, les diplômes suivants sont requis à savoir un BTS professions immobilières, BTS en économie sociale et familiale ou une licence en matière immobilière et/ou financière.

L’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) :

L’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage est un contrat qui lie le maître d’ouvrage et un organisme agréé par l’Etat ou l’ANAH dans le cadre de la réalisation de travaux d’amélioration de l’habitat. Le rôle de l’AMO est d’accompagner le maître d’ouvrage tout au long du projet à travers une mission de suivi-animation. Il informe son client sur les différents travaux à réaliser et les aides financières possibles. Il l’aide aussi à choisir un bon diagnostiqueur et l’assiste dans le montage du dossier de financement. Bref, il s’assure de la faisabilité organisationnelle, juridique et budgétaire du projet. Pour être un AMO, il faut tout d’abord avoir reçu un agrément de l’Etat ou de l’Anah. Il faut aussi avoir des compétences dans les domaines de l’ingénierie sociale, financière et technique.

Les Diagnostics Techniques Immobiliers :

Seuls les diagnostiqueurs agréés sont habilités à réaliser les diagnostics techniques immobiliers. Il faut qu’ils disposent d’un certificat de compétence délivré par un organisme de certification accrédité. Un diagnostiqueur peut être certifié dans un seul ou dans plusieurs types de diagnostic selon ses compétences. Dans tous les cas, son certificat doit être valide pour réaliser un diagnostic. Le diagnostiqueur doit aussi souscrire une assurance responsabilité professionnelle. Enfin, il doit être impartial et indépendant, autrement dit n’avoir aucun lien avec le maître d’ouvrage ou l’entreprise qui a réalisé les travaux.

Faire appel à un bureau d’études

Plusieurs métiers peuvent intervenir dans le domaine du conseil en habitat et de l’amélioration de l’habitat. Il faudra ainsi une bonne coordination entre ces différents métiers pour que le résultat soit efficace et durable. Pour vous faciliter la tâche, il existe des bureaux d’études qui peuvent combiner toutes ces prestations. Ces bureaux d’études peuvent prendre en charge l’intégralité des travaux à commencer par l’étude du projet, la recherche de subventions, la réalisation des diagnostics techniques immobiliers, l’assistance administrative, etc. Pour pouvoir réaliser ces missions, le bureau d’études doit disposer des compétences nécessaires. Il doit entre autres être compétent dans l’assistance à maîtrise d’ouvrage, disposer des compétences dans les diagnostics techniques immobiliers et dans l’amélioration énergétique. Il doit aussi avoir les connaissances nécessaires des règlements relatifs au Code de la Construction et de l’Habitation et au Règlement Sanitaire Départemental.