La gestion efficace du chauffage

7 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Economiser le chauffage

Nouvelle construction ou habitat en rénovation, les dépenses énergétiques restent, d’une manière générale, au centre des débats. Le chauffage se trouve parmi les éléments ayant le plus d’effet sur la balance « économie d’énergie », quels que soient le type d’énergie utilisé, le genre d’installation ou tous autres critères. Une meilleure gestion des dépenses passe ainsi par la maîtrise du chauffage et de toutes ses spécificités.

Le chauffage par type d’énergie

Un système de chauffage peut être alimenté par différentes sources énergétiques que l’on peut généralement classer en trois principales catégories. L’on peut ainsi choisir entre les différentes énergies fossiles, les énergies renouvelables et l’électricité. Les systèmes de chauffage les plus utilisés restent encore ceux ayant recours aux énergies fossiles.

Le gaz naturel permet à ses utilisateurs d’obtenir un excellent compromis entre coûts d’investissements et propreté de l’énergie. Sa particularité est confirmée par une certaine aisance dans la maîtrise de la propagation de la chaleur. Dans la plupart des cas, le chauffage au gaz naturel nécessite l’utilisation de planchers chauffants à eau chaude ou de radiateurs, procurant ainsi une homogénéisation plus rapide de l’air chaud et garantissant une température ambiante au niveau de toutes les pièces d’une habitation. Ce type de chauffage est également apprécié pour son habilité à offrir une chaleur douce et homogène.

Les GPL et le fioul domestique constituent ensuite les deux sources d’énergies fossiles les plus employées après le gaz naturel. En utilisant des chauffages à l’énergie fossile, le recours aux chaudières à haute performance énergétique permet divers avantages, pour ne citer que la production d’eau chaude sanitaire, la réduction des rejets de polluants et la diminution des dépenses en énergie.

Le chauffage à l’électricité, également très utilisé, assure divers avantages non négligeables. Son installation et son entretien ne nécessitent en effet que très peu d’investissement, notamment à cause de sa facilité d’utilisation. Il permet aussi de gagner en espace, ne nécessitant aucune installation aux fins de stockage. Même si le coût de l’électricité n’observe aucun changement conséquent, le chauffage à l’électricité peut revenir assez cher dans son exploitation.

Faisant l’objet de tous les encouragements actuellement, le chauffage à énergie renouvelable commence à monter dans l’estime de tout un chacun, particulièrement à cause des enjeux écologiques et d’une éventuelle raréfaction des énergies fossiles. Plusieurs sources peuvent être adoptées selon les conditions existantes sur chaque lieu d’installation, comprenant notamment la géothermie, le bois, le solaire et plus encore. En addition avec une isolation optimisée, ce type de chauffage se trouve parmi les moins onéreux. Le propriétaire est tenu d’investir une fois dans des matériels comme les pompes à chaleur géothermique ou des appareils de chauffage au bois indépendants pour garantir la performance des installations et assurer ainsi un budget énergétique amoindri.

Les avantages d’un chauffage adéquat

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour s’assurer à la fois de la performance de son système de chauffage et de la maîtrise de ses dépenses énergétiques. Il convient ainsi de procéder à une étude des installations, à l’utilisation des matériels et appareils, aux espaces pouvant être occupés, notamment pour le stockage, à l’esthétique et à la consommation d’énergie. Bien que très consommateur, le chauffage électrique est plutôt adapté aux grandes villes et aux petits espaces, car il ne requiert aucun espace à réserver pour le stockage. Il est aussi privilégié pour son côté plus esthétique et présente un grand nombre de modèles disponibles sur le marché.