La corrosion des métaux

28 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les fiches pratiques

La corrosion est une réaction chimique se produisant à la surface des métaux. Elle apparaît lorsque ces derniers sont exposés à l’air libre ou en milieu aqueux.

La corrosion à l’air libre

La corrosion à l’air libre est généralement appelée corrosion sèche. Elle concerne la plupart des métaux et se produit à température ambiante dès que ceux-ci entrent en contact avec l’oxygène atmosphérique. Une fine couche d’oxyde apparaît en effet à la surface du métal lorsque cette condition est remplie. En fonction de la température du milieu, cette couche peut être plus épaisse et jouer un rôle protecteur ou se détacher de la structure et contribuer à sa dégradation.

On observe un phénomène semblable dans le cas par exemple d’une plaque d’acier laminée à chaud : une couche d’oxyde physiquement instable apparaît et la protège des agressions extérieures tant que le métal reste exposé à l’air libre et que l’épaisseur de la couche reste constante. Dans le cas contraire, l’acier est susceptible de se détériorer et d’être inutilisable. De même, une plaque de zinc exposée à l’air libre présente une mince couche d’oxyde de zinc qui s’épaissit lentement et qui garantit la protection optimale du métal. Bien que la corrosion du métal à taux d’humidité nul semble improbable, le phénomène est possible et il est toujours nécessaire de traiter le métal avant l’application d’une quelconque protection.

La corrosion en milieu aqueux

Ce phénomène est appelé corrosion humide et se produit lorsque le taux d’humidité dans un milieu est supérieur à 60 %. La corrosion humide provoque la destruction du métal, soit de manière généralisée et concernant toute la structure, soit de manière localisée et concernant des zones proches d’un métal noble ou situées dans un milieu pauvre en oxygène. Il s’agit d’une réaction électrochimique ressemblant généralement au phénomène qui se produit sur une batterie d’automobile. Par ailleurs, lorsqu’on parle de prévention contre la corrosion, il est courant d’utiliser les termes de corrosion galvanique et d’échelle des potentiels galvaniques. La corrosion galvanique porte sur l’association de deux métaux utilisés au sein d’une même structure et désigne la détérioration du moins noble d’entre eux dans un milieu aqueux.

Par exemple, le zinc est détruit plus rapidement que l’acier doux dans une structure utilisant les deux métaux, car il est moins noble. L’échelle des potentiels galvaniques désigne quant à elle un ensemble de métaux listés en fonction de leur résistance à la corrosion. Elle sert à déterminer le métal utilisé en couche de protection de l’acier doux ou de l’acier inoxydable en fonction du milieu.