Aménager ses combles : osez l’extérieur avec l’ITE

9 décembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

Pour profiter de températures agréables aussi bien en été qu’en hiver dans les combles, une bonne isolation est nécessaire. Il existe deux principaux types d’isolation des combles aménagés : l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur. Osez l’isolation par l’extérieur avec la technique de l’ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur). Découvrez les détails de cette technique dans cet article.

Principe de l’ITE

Bien que plus lourde et plus coûteuse, l’isolation par l’extérieur est une solution plus complète et plus efficace pour les combles aménagés. En effet, il est plus intéressant d’empêcher le froid ou la chaleur d’entrer avant qu’il (elle) ne touche la structure de la maison. L’ITE ou Isolation Thermique par l’Extérieur consiste à créer une enveloppe isolante autour du bâti ou sur toute la superficie de la toiture depuis l’extérieur. Sur la toiture, l’isolant est placé entre la charpente et le matériau de couverture. L’ensemble doit faire au moins 20 cm d’épaisseur. Cette technique est plus efficace dans la mesure où elle élimine les ponts thermiques en garantissant la continuité de l’enveloppe isolante.

Quand choisir l’isolation par l’extérieur ?

L’isolation des combles par l’extérieur peut être envisagée dans l’un des cas suivants :

  • Quand on projette de rénover complètement la couverture ou de remplacer les tuiles, les ardoises, etc.
  • Quand on réalise une restructuration de la charpente. Dans ce cas, il faut effectuer la dépose des matériaux de couverture.
  • Dans le cadre d’une construction neuve

Avantages et inconvénients de l’isolation des combles par l’extérieur

Isoler par l’extérieur présente de nombreux avantages dont la possibilité de conserver une charpente apparente à l’intérieur des combles. Il s’agit également d’une technique d’isolation continue. Elle réduit ainsi les ponts thermiques. L’isolation par l’extérieur fait également barrage au froid ou à la chaleur dès l’extérieur de la maison. Elle évite ainsi le refroidissement ou le réchauffement de la structure du bâtiment. Par ailleurs, cette technique ne réduit pas le volume de la pièce. En dépit de tous ces avantages, l’ITE n’est pas dénué d’inconvénients. Parmi ses plus grands inconvénients, il faut citer sa difficulté de mise en œuvre. C’est un chantier lourd et coûteux qui est difficile à mettre en oeuvre surtout en rénovation. A ne pas oublier également que pendant un certain temps, la toiture est  découverte.

Les techniques d’isolation des combles par l’extérieur

Il existe plusieurs techniques pour isoler les combles par l’extérieur.

Les caissons chevronnés

Ce sont des caissons constitués de deux chevrons raidisseurs entre lesquels se trouve une couche isolante. Le tout est monté directement en usine. Il suffit  de les poser sur les pannes de charpente une fois que la couverture a été entièrement déposée. La sous-face de ces panneaux est décorative. Plusieurs finitions sont proposées : contreplaqué, bois massif, agglo, plaque de plâtre, etc. Les caissons chevronnés peuvent être aussi longs que les pans de couverture. Leur longueur varie de 2 à 8 m pour une largeur de 60 à 82 cm. La technique des caissons chevronnés ne convient pas aux fermettes industrielles, car elle possède déjà ses propres chevrons.

La technique du sarking

Cette technique consiste à créer un voligeage continu en simple ou double épaisseur sur les chevrons. Sur celui-ci, on fait dérouler le pare-vapeur qu’on recouvre ensuite d’isolant rigide ou semi-rigide comme le polystyrène extrudé, les fibres de bois, la laine minérale haute densité, etc. Sur le matériau isolant, on place ensuite un écran de sous-toiture HPV suivi d’un contre-lattage et d’un liteaunage. C’est seulement après que la toiture est posée. Le sarking présente l’avantage d’offrir une isolation continue. Le voligeage plein garantit également l’étanchéité à l’air, un élément clé dans le Bâtiment Basse Consommation (BBC).

Les panneaux sandwich

Comme leur nom le laisse entendre, les panneaux sandwich sont formés de plusieurs couches, trois pour être exact. Il y a le parement supérieur hydrofugé, la couche isolante et la sous-face décorative. Certaines variétés sont dotées de raidisseurs en bois massif. Bien que plus complexe, la technique des panneaux sandwich offre des performances plus élevées. Les panneaux sont assemblés par un système de languettes et de rainures. Les panneaux sandwich ont les mêmes dimensions que les caissons chevronnés. C’est au niveau de la pose que cela se complique un peu pour ces premiers. A cause du système de raccordement, la pose prend plus de temps. Les panneaux sont fixés sur les pannes ou les chevrons selon le sens des panneaux.

Pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique, l’état vous donne un coup de pouce, toutes les aides ici.