[MIE] Autonomie énergétique localisée : Google rachete Nest

30 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Actualités produits

L’année 2014 semble de bon augure pour le géant américain de l’internet Google avec l’acquisition de la start-up Nest Labs. En effet, cette transaction donne l’opportunité à Google d’étendre ses activités sur le secteur porteur qu’est le marché de l’énergie, notamment dans l’autonomie énergétique localisée.

IIIe révolution industrielle

En rachetant Nest Labs, une petite entreprise spécialisée dans les objets intelligents fondée par l’ancien d’Apple Tony Fadell, Google semble s’éloigner de son métier portant sur la recherche en ligne. Un tel investissement traduit cependant la volonté du géant à diversifier sa mission, en intégrant cette fois le marché de l’énergie. En effet, Google s’intéresse principalement aux technologies apparentées à ses algorithmes, ce que pourrait lui offrir la start-up spécialisée dans la conception de thermostat intelligent et d’alarme incendie.
En procédant à cette acquisition, Google mise essentiellement sur la mise en place d’un système autonome qui permettrait de minimiser les consommations énergétiques. D’autre part, le système autoriserait l’utilisation des énergies renouvelables dans son périmètre. Les consommateurs pourraient même vendre le surplus d’énergie produit. La mise en place de l’autonomie énergétique localisée permettrait ainsi à chaque foyer de produire sa propre énergie, tout en la consommant. Le géant du Net lance alors la troisième révolution industrielle en annonçant la mise en place de l’utilisation intelligente de l’énergie localement créée par des énergies renouvelables.

Investissement de 3,2 milliards

Pour le rachat de Nest Labs, le moteur de recherche a investi 3,2 milliards de dollars en numéraires, l’équivalant de 2,3 milliards d’euros le 13 janvier dernier. Cette acquisition s’inscrit ainsi en tant que troisième plus importante acquisition de l’histoire de Google, après le rachat de Motorola en 2012, mythique fabricant de téléphones américain, pour 12,5 milliards de dollars. En 2008, Google a également racheté DoubleClick, l’expert de la publicité en ligne à 3,24 milliards de dollars. Pour l’heure, le géant américain de l’internet attend la validation de l’acquisition de Nest par les autorités de régulation, ce qui devrait être effectif d’ici quelques mois.

Pour rappel, Nets Labs est une start-up fondée par Tony Fadell et Matt Rogers en 2010. L’entreprise dirigée par le concepteur du fameux iPod s’est très vite spécialisée dans la conception de thermostats connectés permettant de surveiller en permanence la température du foyer depuis un smartphone, ainsi qu’en alarme anti incendie. Actuellement en pleine croissance sur le marché prometteur des terminaux connectés, Nest Labs devrait pouvoir encore mieux se positionner dans la conception de produits intelligents et simples, facilitant le quotidien des utilisateurs tout en optimisant leur confort.