[MIE] Adapter l’isolation acoustique à la source de nuisance sonore

30 novembre 2022, par Eloise

Catégorie : Les dossiers

L’installation d’une isolation acoustique nécessite de tenir compte de la source du bruit pour une efficacité optimale. Une isolation adaptée à la nuisance sonore se révèle en effet plus efficace qu’une installation classique et qui ne tient pas compte de l’environnement extérieur.

Améliorer l’isolation de façade

Une enquête a révélé que l’on peut atteindre une valeur d’isolation phonique de 30 dB en obturant toutes les fuites. Les joints des menuiseries ainsi que les raccords des éléments de construction sont particulièrement concernés par les fuites. Un colmatage au niveau de ces zones contribuerait à renforcer le confort acoustique d’un logement. De plus, la masse surfacique du matériau d’étanchéité doit être d’autant plus élevée que la fuite est importante. Dans le cas des pertes acoustiques dans les hautes fréquences, il est possible d’utiliser des matériaux légers. Ainsi pour les bruits aériens qui correspondent à des ouvertures inférieures à 6 mm l’utilisation de joints à base de mastic est suffisante. Pour les ouvertures comprises entre 6 mm et 15 mm, l’utilisation de joints de mastic huileux est plus recommandée afin de garantir une meilleure isolation phonique. Pour des fuites causées par des ouvertures supérieures à 15 mm, le mastic se révèle inefficace et le recours au bois ou à l’enduit est recommandé. Les fuites au niveau des parties fixes et ouvrantes doivent quant à elles être isolées à l’aide de joints d’étanchéité compressibles.

Concevoir une isolation efficace

Une isolation efficace nécessite la prise en compte des différents éléments susceptibles d’avoir un impact négatif sur la performance du dispositif. Il s’agit entre autres des grilles d’aération, des fenêtres, des cloisons de faible épaisseur ou des structures de toitures fines. De plus, la question de l’isolation phonique implique de résoudre les contraintes liées à l’aération du logement. Il est en effet important de considérer la nécessité d’installer un dispositif de ventilation adapté et qui réduit les risques de fuites acoustiques. En résumé, le choix des matériaux de construction doit être fait dans le souci de garantir un confort acoustique conforme aux normes exigées pour l’isolation de façade. Ces normes varient en fonction des pièces du logement, mais également en fonction de son environnement extérieur. La valeur requise pour l’isolation de la façade dans le living ou la cuisine doit être supérieure à 30 dB dans un environnement calme et supérieure à 38 dB dans une zone industrielle ou à forte circulation automobile. Dans les chambres à coucher, elle doit être supérieure à 30 dB en environnement calme et supérieure à 40 dB dans une zone industrielle.